NOUVELLES

Le référendum en Crimée sape les efforts internationaux, selon l'Otan

14/03/2014 01:43 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré vendredi que la tenue d'un référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie allait saper les efforts pour trouver une issue pacifique à la crise en Ukraine.

"Le soit-disant référendum serait une violation directe de la Constitution ukrainienne et de la loi internationale. S'il avait lieu, il n'aurait ni fondement légal, ni légitimité politique", a déclaré M. Rasmussen à l'issue d'une réunion des ambassadeurs des 28 pays membres de l'Otan et des 22 pays partenaires à la demande de l'Ukraine.

"Organiser ce référendum saperait les efforts internationaux pour trouver une solution pacifique et politique à la crise", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Il a appelé la Russie à "agir d'une façon responsable" et à "respecter ses obligations internationales", en donnant "une chance" au dialogue.

M. Rasmussen a reçu vendredi au siège de l'Otan le leader de la minorité tatare de Crimée, Moustafa Djemilev, qui a répété son appel au boycottage du référendum de dimanche.

jri/siu/sym

PLUS:hp