NOUVELLES

Le porte-parole des jihadistes maliens abattu par les forces françaises

14/03/2014 04:31 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

BAMAKO, Mali - Le jihadiste à la barbe rouge qui a déjà affirmé que «tout Français est une cible» après que la France eut lancé une opération militaire dans le nord du Mali pour y déloger les combattants islamistes a été tué par les forces françaises, ont annoncé des responsables maliens et de l'ONU vendredi.

Omar Ould Hamaha était devenu le visage public des jihadistes dans le nord du Mali depuis qu'Al-Qaïda et d'autres groupes extrémistes avaient pris le contrôle de la région, en 2012.

Il parlait fréquemment au téléphone avec les journalistes internationaux pour transmettre les menaces du groupe et exposer en détail les châtiments cruels perpétrés durant le règne des islamistes.

Selon un rapport interne des Nations unies obtenu par l'Associated Press, Omar Ould Hamaha a été tué le 8 mars, lorsque les forces françaises ont échangé des tirs avec des hommes armés dans une camionnette à environ 200 kilomètres au nord-est de Tombouctou.

Deux autres extrémistes ont aussi été tués dans l'affrontement, selon un rapport de la mission de maintien de la paix de l'ONU au Mali.

Deux responsables maliens de la sécurité ont confirmé la mort du porte-parole des jihadistes sous le couvert de l'anonymat.

«Il n'y a aucun doute sur la mort d'Omar Ould Hamaha», a déclaré un colonel de l'armée malienne.

PLUS:pc