NOUVELLES

La Ville de Québec s'entend avec les résidents du Camping de la Joie

14/03/2014 03:15 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Les propriétaires de maisons mobiles qui habitent en permanence au Camping de la Joie vont finalement plier bagage.

Ces huit citoyens qui occupent le site depuis huit ans étaient tolérés par l'ancienne Ville de Charlesbourg, mais pas par l'administration de Régis Labeaume.

Les huit résidents encore en place et des représentants de la Ville se sont rencontrés le 27 février dernier en comité de règlement à l'amiable. « Les partis en sont venus à une entente. Ils ont reconnu une prépondérance de la réglementation municipale et les gens ont accepté une compensation », explique le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron.

La Ville de Québec leur a fait parvenir un premier avis d'éviction en 2010 en raison d'un problème de zonage non respecté. Elle faisait aussi valoir que l'endroit n'était pas sécuritaire en cas d'incendie.

À l'époque, une quarantaine de personnes à faible revenu habitaient les lieux, dont plusieurs aînés.

Les citoyens ont accepté de quitter les lieux d'ici l'automne. Une indemnisation financière leur sera versée par la Ville et le Camping de la Joie.

PLUS:rc