NOUVELLES

Inflation en Uruguay : le gouvernement gèle les prix de centaines de produits

14/03/2014 07:04 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Le gouvernement uruguayen est tombé d'accord vendredi avec les grossistes et détaillants du pays sur le gel des prix de plusieurs centaines de produits de base pendant deux mois et demi afin de limiter les effets de l'inflation.

L'accord concerne "un groupe de produits essentiels pour les familles uruguayennes", a annoncé à la presse Hugo Avegno, directeur de l'Association des supermarchés après une réunion avec le ministre de l'Economie Mario Bergara et des responsables de la Chambre des importateurs, la Chambre des abattoirs et le Centre des petits commerçants d'Uruguay (Cambadu).

"Selon le type de commerce, ces produits sont au nombre de 200 ou 300 et peuvent aller jusqu'à 1.000. Nous allons maintenir les prix actuellement en vigueur jusqu'à fin mai ou début juin. Nous effectuerons alors une évaluation", a ajouté M. Avegno.

La gamme des produits concernés est très large, mais ne sont toutefois pas concernés les fruits et légumes, dont les prix fluctuent en fonction des aléas climatiques.

De leurs côté, les importateurs se sont engagés à condition que le taux de change peso/dollar ne subisse pas de fortes variations dans les semaines à venir. Si ce taux de change "venait à exploser, nous ne pourrions maintenir cet accord", a averti Fernando Melissari, président de l'Association des importateurs et grossistes uruguayens.

Par ailleurs, le gouvernement avait déjà annoncé cette semaine une baisse des tarifs publics de l'électricité et du téléphone ainsi qu'une réduction de la TVA (IVA en Uruguay) sur les fruits et légumes.

Cet ensemble de mesures, d'un coût estimé à 100 millions de dollars par le gouvernement, vise à limiter les effets de la forte inflation constatée des derniers mois dans ce petit pays du cône sud-américain, où elle a atteint 9,82% sur les 12 derniers mois.

aic/ag/ih

PLUS:hp