NOUVELLES

Dette: l'Argentine invitée fin mai à venir négocier un accord avec le Club de Paris

14/03/2014 02:46 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Les créanciers du Club de Paris ont invité le gouvernement argentin à venir négocier fin mai à Paris "un accord d'apurement" de sa dette, a indiqué vendredi la secrétaire générale du Club, Clotilde L'Angevin.

"En janvier les créanciers du Club de Paris ont reçu de l'Argentine une offre de remboursement intégral des arriérés, y compris des intérêts de retard", a-t-elle déclaré.

Les créanciers "en ont discuté en janvier et février, ils ont demandé des clarifications et sur la base d'une proposition révisée, ont invité le gouvernement argentin à venir négocier un accord d'apurement des arriérés la semaine du 26 mai, à Paris", a précisé Mme L'Angevin.

Les discussions entre Buenos Aires et le Club de Paris avaient pris un nouvel élan en janvier, à l'occasion d'une visite à cette organisation du ministre argentin de l'Economie, Axel Kicillof.

Treize ans après avoir fait faillite, l'Argentine, qui espère par sa démarche regagner de la crédibilité auprès des investisseurs internationaux, doit encore quelque 10 milliards de dollars aux membres du Club de Paris, notamment au Japon.

Le pays veut également démontrer sa bonne volonté et sa capacité à négocier sur sa dette au moment où il fait face à une offensive de "fonds vautours", qui ont obtenu de la Cour suprême américaine une condamnation de l'Argentine, condamnée à rembourser 1,47 milliard de dollars à ces fonds.

Le Club de Paris se présente comme un "groupe informel de créanciers publics dont le rôle est de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiement de pays endettés".

Cette organisation et l'Argentine sont intimement liées, puisque le Club de Paris est né en 1956 de négociations sur la dette argentine. Depuis, le Club a conclu 429 accords avec 90 pays endettés, traitant un montant total de dette de 573 milliards de dollars.

aue/ref/fc

PLUS:hp