NOUVELLES

Après quatre jours de repos, les Sénateurs sont prêts pour la course aux séries

14/03/2014 07:53 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Les jours de repos n'ont pas été faciles pour Bobby Ryan et les Sénateurs d'Ottawa.

Au cours de cette période, les Sénateurs ont été des spectateurs impuissants, alors que plusieurs équipes ont gagné du terrain dans la course aux séries de l'Association Est. Mais après quatre jours à consulter les sommaires, les Sens (28-25-12) reprendront le collier samedi, en visitant le Canadien (35-25-7).

«Ça a été une semaine difficile à ne pas jouer et à regarder les autres clubs engranger des points, a admis Ryan. C'est ça le pire. Vous voulez jouer en même temps qu'eux.»

Bien que les Sénateurs aient profité de ce temps mort pour peaufiner certains aspects de leur jeu, ils auraient préféré être en action.

«On a obtenu une occasion que peuy d'équipes ont à ce stade-ci de la saison de réviser et de peaufiner notre système de jeu, de trouver des trucs qui fonctionneront pour vous, a ajouté Ryan. en même temps, avec quatre jours sans jouer, vous perdex un peu de votre rythme.

«Ça ne prendra pas de temps à le retrouver: nous sommes des professionnels. Mais à ce stade-ci de la saison, vous voulez jouer. Surtout quand vous voyez tout le monde autour de vous en action. C'est le seul point négatif de cette période d'inactivité.»

Les Sénateurs ont non seulement perdu 4-3 en fusillade contre les Predators de Nashville, lundi, mais ils ont aussi perdu les services du gardien Craig Anderson, du moins, à court terme.

Anderson a été renversé par son coéquipier Milan Michalek à mi-chemin de la troisième et il a quitté la partie. Cet événement est survenu après qu'il eut reçu un douloureux boulet de Shea Weber à l'épaule.

«C'est une combinaison des deux: la collission et le tir de Weber, a expliqué l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean. On veut juste s'assurer qu'il sera prêt quand nous aurons besoin de lui.»

Malgré les quatre jours sans match, il semble qu'Anderson ne pourra pas affronter le Tricolore et les Sénateurs ont rappelé Nathan Lawson de Binghampton. Robin Lehner commencera la rencontre à Montréal. Il n'est pas exclu qu'Anderson puisse être de la rencontre de dimanche, contre l'Avalanche du Colorado.

Herueusement, trois des quatre matchs des Sens auront lieu à domicile, mais Ryan n'a pas mâché ses mots quand on lui demandé s'il s'agissait d'un week-end de la dernière chance pour l'équipe.

«Presque. On déteste dire cela, mais ça fait un petit bout que c'est comme ça. On ne peut pas se permettre d'amasser moins que quatre points ce week-end. Et lundi, on dira la même chose à propos du match de mardi.»

Les Sénateurs ont actuellement 68 points, cinq de moins que les Flyers de Philadelphie, dernière équipe repêche dans l'est avant les match de vendredi. L'équipe a manqué de constance et n'a pas remporté deux parties consécutive depuis le 6 février. Depuis le retour de la pause olympique, elle a compilé une fiche de 2-3-1.

«Je me sens comme si ça nous prenait une séquence de cinq, six, voire même sept victoires pour qu'on puisse se retrouver dans une position où on puisse se permettre de perdre un match, puisque présentement, on ne peut pas, a analysé Ryan. On ne peut pas se permettre de connaître une mauvaise soirée par les temps qui courent.»

PLUS:pc