NOUVELLES

Volkswagen pense vendre plus de 10 millions de véhicules mais reste prudent pour 2014

13/03/2014 06:05 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Le patron du numéro un européen de l'automobile Volkswagen, Martin Winterkorn, a jugé jeudi probable que le groupe aux douze marques atteigne la barre des 10 millions d'unités vendues dès 2014, malgré une année marquée par les incertitudes.

"Il y a de bonnes chances que nous dépassions la barre des 10 millions dès cette année, quatre ans plus tôt que prévu initialement", a déclaré M. Winterkorn lors de la présentation à Berlin des résultats annuels du groupe de Wolfsburg (nord).

En 2013, le constructeur des voitures Audi, Seat, Porsche ou encore des poids lourds MAN et Scania a écoulé plus de 9,7 millions d'unités dans le monde.

Il avait déjà dévoilé l'essentiel de ses résultats par surprise fin février.

L'an passé, son bénéfice net a chuté de 58% à 9,1 milliards d'euros, une fonte mécanique sans surprise en raison de l'intégration de Porsche en 2012, qui avait gonflé les chiffres de l'année précédente.

Son chiffre d'affaires a légèrement progressé de 2,2% à 197 milliards d'euros, et son résultat opérationnel de 1,5% à 11,7 milliards d'euros.

Le patron de Volkswagen a évoqué plusieurs risques pour l'exercice en cours, dont la dynamique plus faible du marché automobile mondial, la remontée encore très timide du marché européen et les difficultés rencontrées par plusieurs pays émergents.

Au vu de ces incertitudes, sa prévision pour 2014 se révèle "comparativement prudente", a admis M. Winterkorn.

Comme indiqué fin février, Volkswagen s'attend à "augmenter modérément" ses livraisons de véhicules malgré un marché automobile toujours difficile et une compétition importante.

Son chiffre d'affaires devrait évoluer "dans une fourchette de 3% autour du niveau de l'année précédente", ce qui veut dire qu'il pourrait diminuer ou augmenter de 3%, et sa marge opérationnelle devrait s'établir "entre 5,5% et 6,5%", alors que la volatilité des taux de change et la fluctuation du prix des matières premières restent des défis à relever.

Au titre de l'exercice écoulé, le géant automobile proposera à ses actionnaires d'augmenter son dividende à 4 euros par action contre 3,50 euros l'année précédente.

M. Winterkorn a insisté mercredi sur l'attachement de son groupe, numéro deux mondial en terme de ventes derrière le japonais Toyota, à la qualité de ses résultats, de ses produits et de son personnel. Cette notion va être plus que jamais son fil rouge d'ici 2018, année où il entend toujours devenir le premier constructeur au monde.

esp/maj/ros

VOLKSWAGEN

PLUS:hp