NOUVELLES

Rob Ford est loin d'être un «modèle», dit la nouvelle candidate Olivia Chow

13/03/2014 01:34 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - Selon Olivia Chow, Toronto mérite mieux que Rob Ford, qui est loin d'être un «modèle» pour ses petites-filles.

Mme Chow a tenu ces propos jeudi alors qu'elle lançait officiellement sa candidature à la mairie en vue des prochaines élections municipales, le 27 octobre.

L'ex-députée fédérale du Nouveau Parti démocratique n'a pas fait mention directement des aveux de M. Ford sur sa consommation de crack et son achat de drogues illicites pendant qu'il était maire, pas plus que des vidéos accablantes sur ses agissements.

Mme Chow a plutôt qualifié de «décevant» le leadership de M. Ford, affirmant qu'il avait échoué à faire des investissements cruciaux et à créer des emplois, effleurant seulement les autres enjeux concernant le maire, qui fait toujours l'objet d'une enquête de la police.

Elle a affirmé que le maire actuel n'«accomplissait pas le travail» pour lequel il a été élu. Au lendemain de sa démission à titre de députée du NPD, Mme Chow a mis l'emphase sur ses origines modestes et sur le récit de dur labeur de sa famille immigrante, dans son discours prononcé dans une église bondée du quartier St. James, où elle a grandi.

Mme Chow, veuve du chef du NPD Jack Layton et ancienne conseillère municipale à Toronto, a affirmé qu'elle a peut-être grandi dans un milieu pauvre mais qu'elle avait été bien servie par les écoles publiques de la ville, les hôpitaux, les bibliothèques et le transport en commun.

«Ma vie est une démonstration qu'ensemble, nous nous devons de placer les enfants et les familles au coeur de cette merveilleuse ville qui est la nôtre», a-t-elle lancé. «En grandissant, j'ai appris la valeur de l'argent et du dur labeur, l'importance d'épargner pour les jours difficiles et d'investir intelligemment.»

M. Ford, lui, a dit ne pas s'inquiéter de cette nouvelle candidature de premier plan, affirmant que les appuis pour sa réélection sont solides malgré la série de scandales qui l'ont éclaboussé au cours des 10 derniers mois.

Mme Chow est déjà perçue comme une candidate dans le peloton de tête et la seule importante candidate de gauche dans une course à la mairie qui compte maintenant 37 noms — dont l'ancien chef du Parti progressiste-conservateur provincial John Tory et la conseillère municipale Karen Stintz.

M. Ford, qui s'est vu retirer la plupart de ses pouvoirs par le conseil municipal, a fait valoir sa gestion solide des finances de la Ville et son dévouement envers ses électeurs.

«Cette ville fleurit, cette ville est en feu, j'ai un bilan éprouvé», a affirmé M. Ford, jeudi, à l'hôtel de ville.

«(Olivia Chow) est uniquement une socialiste qui veut augmenter les taxes et les dépenses. Tout le monde sait ça», a-t-il ajouté.

PLUS:pc