NOUVELLES

Paris-Nice - 5e étape: déclarations

13/03/2014 12:30 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Carlos Betancur (COL/AG2R La Mondiale), vainqueur de l'étape: "Je savais que c'était une étape assez dure. La dernière montée me convenait plutôt bien et je connaissais la dernière descente. Dans un sprint à trois, j'avais toutes mes chances. Je suis plutôt performant quand ça se joue dans un petit groupe. J'ai encore du poids à perdre mais j'ai de la force. J'avais été un peu déçu de perdre du temps hier (mercredi, dans l'étape du Mont Brouilly) mais finalement j'en ai récupéré aujourd'hui. Cela m'a permis de remonter au classement et de pouvoir maintenant viser la victoire. Je pense que Paris-Nice peut se jouer dans la prochaine étape. L'arrivée à Fayence m'est favorable, j'espère être dans un bon jour."

Bob Jungels (LUX/Trek), 2e de l'étape: "Je me doutais que Betancur était plus rapide que moi, je me souvenais qu'il avait battu Degenkolb à une arrivée. Mais je suis content de ma performance. J'apprends."

Geraint Thomas (GBR/Sky), leader: "Je m'attendais à être attaqué par Vincenzo (Nibali), surtout en descente, je n'ai pas été surpris. Mes équipiers ont fait du bon travail mais c'est difficile et même impossible de contrôler tout le monde. Beaucoup de coureurs jouent le classement général. J'espérais que d'autres équipes comme Giant nous aideraient davantage mais c'est une très bonne journée. Je garde le maillot jaune même si j'ai laissé un peu de temps par rapport aux coureurs échappés. Si je l'avais perdu, cela n'aurait pas été la fin du monde. Demain (vendredi), beaucoup de choses peuvent se passer. L'étape est très longue et je serais surpris si je restais à la même place."

Sylvain Chavanel (FRA/IAM), échappé: "Je ne pensais pas être dans l'échappée parce que je m'estimais un peu trop proche des leaders. Le peloton ne nous a pas laissé beaucoup d'espace. J'ai envie de dynamiter Paris-Nice. Je n'ai plus que ça à faire, puisque c'est terminé pour moi au classement général."

jm/jgu

PLUS:hp