NOUVELLES

Mémoires flash: un technicien arrêté pour vol de données chez Toshiba au profit de SK Hynix (médias)

13/03/2014 03:25 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Un Japonais a été arrêté jeudi par la police nippone pour avoir livré des données confidentielles sur les stratégiques mémoires flash NAND de Toshiba à un concurrent sud-coréen, SK Hynix, ont indiqué les médias.

L'homme de 52 ans, installé dans la région de Kyushu (sud-ouest), était un technicien employé en 2008 par le groupe américain Sandisk, partenaire de Toshiba, sur l'important site exploité par les deux partenaires à Yokkaichi (centre du Japon), ont précisé les médias.

Contactée par l'AFP, la police n'a pas souhaité confirmer dans l'immédiat.

Le suspect aurait enregistré des données techniques secrètes concernant les mémoires flash NAND de Toshiba pour les transmettre au groupe sud-coréen Hynix (aujourd'hui SK Hynix) devenu ensuite son employeur.

Les mémoires flash NAND ont initialement été mises au point par Toshiba dont elles sont toujours une spécialité, en dépit de la concurrence des sud-coréens Samsung et SK Hynix.

Ces mémoires sont employées dans un très grand nombre d'appareils électroniques, à commencer par les smartphones et tablettes, et leur évolution technique représente un enjeu commercial considérable.

kap/pn/ia

TOSHIBA

SANDISK

SK HYNIX

SAMSUNG ELECTRONICS

PLUS:hp