NOUVELLES

L'Ukraine accuse la Russie de mener une agression militaire sans fondement

13/03/2014 04:33 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

NATIONS UNIES, États-Unis - Le premier ministre ukrainien a accusé jeudi la Russie de mener une «agression militaire sans raison et sans fondement» en Crimée, ce qu'il juge inacceptable.

Arseni Iatseniouk a déclaré devant le Conseil de sécurité de l'ONU qu'il était convaincu que les Russes ne voulaient pas la guerre. Il a appelé les dirigeants russes à respecter la volonté de la population et à revenir au dialogue avec l'Ukraine.

«Si nous lançons de vraies discussions avec la Russie, je crois que nous pouvons devenir de véritables partenaires», a dit M. Iatseniouk.

Le premier ministre a souligné que l'Ukraine avait abandonné son imposant arsenal nucléaire en 1994 en échange de garanties sur son indépendance et son intégrité territoriale.

Après les récentes actions de la Russie en Crimée, a-t-il affirmé, «il serait difficile de convaincre quiconque sur Terre de ne pas se doter d'armes nucléaires».

Les troupes russes contrôlent désormais la péninsule de Crimée, où les électeurs seront appelés dimanche à se prononcer sur la séparation du territoire et son annexion à la Russie.

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU a déclaré jeudi que plus de 20 000 soldats russes étaient postés en Russie en vue du référendum de dimanche.

Samantha Power a affirmé que les États-Unis et d'autres pays appelaient «à la suspension du référendum, qui ne peut être considéré comme légitime, en particulier dans le contexte d'une intervention militaire étrangère».

Les troupes russes «doivent retourner dans leurs bases», a martelé Mme Power.

L'ambassadrice a indiqué que les États-Unis avaient proposé au Conseil de sécurité une résolution sur la crise en Crimée, mais que la Russie devait «vouloir une solution diplomatique».

L'ambassadeur du Royaume-Uni, Mark Lyall, a ajouté qu'«un référendum libre et juste ne peut être tenu là où les électeurs doivent déposer leur bulletin de vote sous le canon d'un fusil».

PLUS:pc