NOUVELLES

L'explosion à New York a fait 7 morts

13/03/2014 08:01 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Les pompiers new-yorkais ont annoncé jeudi que l'explosion survenue la veille a maintenant fait sept morts, après qu'un nouveau corps ait été retrouvé dans les décombres.

Plus d'une soixantaine d'autres personnes, dont au moins trois enfants, ont été blessées. Un garçon de 15 ans aurait subi des blessures graves et se trouverait dans un état critique.

Les fouilles se poursuivaient jeudi. Les secouristes utilisaient notamment de la machinerie lourde pour retirer des tonnes de débris. Des caméras thermiques étaient aussi utilisées pour détecter des sources de chaleur, qu'il s'agisse de nouvelles victimes coincées dans les décombres ou de flammes.

Quatre victimes ont été retrouvées dans la nuit de mercredi à jeudi.

La tâche des secouristes a été compliquée par l'apparition d'une doline qui s'est formée quand une conduite d'eau sous-terraine s'est brisée. La météo a aussi fait des siennes, quand le mercure a chuté à environ -5 degrés Celsius et que la pluie s'est mise à tomber.

«C'est une tâche très complexe, très difficile», a dit le porte-parole du Service des incendies de New York, Jim Long. Il a ensuite ajouté que la scène de l'accident est «terrible et très traumatisante».

Des pompiers juchés sur les toits des immeubles voisins continuaient à arroser les décombres, provoquant de gigantesques panaches d'une fumée âcre. Les policiers qui surveillaient les lieux portaient des masques médicaux pendant que les résidants se protégeaient avec leurs foulards.

Trois victimes, des hommes, n'ont toujours pas été identifiées. On retrouve deux femmes originaires du Mexique parmi celles qui l'ont été.

L'explosion s'est produite vers 9h30 mercredi matin, une quinzaine de minutes après que des résidants aient rapporté une odeur de gaz dans le quartier. La compagnie de services publics Con Edison dit qu'elle a immédiatemement dépêché des ouvriers sur place, mais qu'ils sont arrivés après l'explosion.

Des vitres et des vitrines ont été fracassées dans un rayon de plusieurs rues, couvrant les trottoirs d'éclats de verre.

Les deux édifices détruits étaient des immeubles d'habitation de cinq étages. ConEd affirme que la dernière plainte pour une odeur de gaz à ces deux adresses a été déposée en mai dernier et que le quartier avait fait l'objet d'une vérification le 28 février.

PLUS:pc