NOUVELLES

Les marchés boursiers reculent, nerveux vis-à-vis de la Chine et de l'Ukraine

13/03/2014 05:25 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les marchés boursiers ont reculé jeudi, victimes de la nervosité entourant la croissance économique chinoise et la crise qui se poursuit en Ukraine.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 73,86 points pour clôturer à 14 245,14 points, ses pertes ayant été limitées par la bonne tenue du secteur aurifère. Les opérateurs à la recherche d'un refuge ont fait grimper le cours du lingot d'or pour une quatrième séance consécutive.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,51 cent US à 90,47 cents US.

Les principaux indices boursiers new-yorkais ont culbuté, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant perdu 231,19 points à 16 108,89 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a rendu 21,86 points à 1846,34 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 62,91 points à 4260,42 points.

Les opérateurs se sont montrés prudents à quelques jours d'un référendum sur l'avenir de la Crimée en Ukraine. La péninsule demandera dimanche à ses résidants s'ils veulent que le territoire fasse partie de la Russie.

Entre-temps, des données chinoises ont indiqué que la production industrielle avait progressé de 8,6 pour cent pour les deux premiers mois de l'année, une croissance inférieure à celle attendue par les économistes.

Les prix du cuivre ont glissé de neuf pour cent au cours des cinq dernières séances, tandis que le groupe des métaux de base du parquet torontois a été, de loin, le moins performant cette semaine, avec un recul de plus de neuf pour cent.

Le cours du cuivre a cédé jeudi 4 cents US à 2,92 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York, et le secteur des métaux de base de Toronto a abandonné 1,22 pour cent.

Le cours du pétrole brut a avancé de 21 cents US à 98,20 $ US le baril à New York, mais le secteur de l'énergie a malgré tout effacé 0,21 pour cent.

Les titres du secteur de la finance ont aussi tiré le parquet vers le bas, avec leur recul de 0,84 pour cent dans l'ensemble.

Pendant ce temps, le cours du lingot d'or a terminé la journée à son plus haut niveau depuis le début septembre 2013, prenant 1,90 $ US à 1372,40 $ US l'once. Le secteur aurifère torontois a quant à lui progressé d'environ 2,25 pour cent.

PLUS:pc