NOUVELLES

La gauche remporte la présidentielle salvadorienne

13/03/2014 07:28 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

SAN SALVADOR, El Salvador - Le candidat gauchiste et ancien commandant rebelle Salvador Sanchez Ceren a finalement remporté l'élection présidentielle chaudement contestée du Salvador, a annoncé jeudi le tribunal électoral du pays.

Après le dépouillement de la totalité des votes, le tribunal électoral a annoncé sur son site Internet, un peu après minuit, que M. Sanchez Ceren, qui représentait le Front Farbundo Marti de libération nationale, a reçu 50,1 pour cent des voix, contre 49,9 pour cent pour Norman Quijano de l'Alliance républicaine nationaliste (ARENA).

M. Sanchez Ceran l'a emporté avec une avance de moins de 7000 votes sur les trois millions de bulletins déposés.

L'homme de 69 ans devient le premier ancien rebelle à accéder à la présidence du Salvador. Il a célébré sa victoire avec ses partisans dans un hôtel de la capitale, San Salvador, avant de leur demander de rentrer calmement chez eux.

M. Quijano a annoncé avoir l'intention de contester ce résultat, en raison d'une présumée fraude électorale. Des représentants de l'ARENA comptent organiser des manifestations populaires pour réclamer un dépouillement judiciaire.

M. Quijano avait aussi demandé à l'armée d'intervenir pour défendre le pays contre la fraude, mais le ministre de la Défense — le général David Munguia Payes — et d'autres commandants militaires ont déclaré mercredi ne pas avoir l'intention de se mêler du différend.

M. Sanchez Ceren a promis de diriger un gouvernement modéré qui élargira les très populaires programmes sociaux du régime précédent.

Le Salvador compte parmi les pays les plus violents du monde. On y recense 501 meurtres au cours des deux premiers mois de l'année, un bond de 25 pour cent depuis l'an dernier. Plusieurs corps ont été retrouvés dans des fosses communes et pourraient avoir été victimes d'affrontements entre bandes criminelles.

PLUS:pc