NOUVELLES

Gaza: le président Abbas appelle Israël à arrêter son "escalade" militaire (porte-parole)

13/03/2014 03:06 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé jeudi Israël à stopper son "escalade" militaire contre Gaza, selon son porte-parole.

Cité par l'agence officielle palestinienne Wafa, le porte-parole, Nabil Abou Roudeina, a indiqué que le président Abbas avait exhorté Israël à "mettre un terme à son escalade militaire sur la bande de Gaza assiégée".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rapidement répliqué, critiquant M. Abbas qui "n'a pas condamné les roquettes tirées contre nos citoyens, mais a condamné Israël pour avoir tué trois terroristes qui tiraient des obus de mortier contre nous".

"Si nous voulons parvenir à une paix réelle, nous devons être très clairs sur la condamnation du terrorisme et sur notre droit à nous défendre", a-t-il ajouté, selon des remarques rapportées sur twitter par son porte-parole Ofir Gendelman.

Plusieurs roquettes ont été tirées en milieu de matinée de la bande de Gaza en direction des villes d'Ashdod et Ashkelon, non loin de la frontière avec le territoire palestinien, dans le sud d'Israël, a indiqué l'armée. Deux d'entre elles se sont abattues dans des zones inhabitées, selon un communiqué militaire.

Un projectile de Gaza était auparavant tombé près de la frontière, sans faire de blessé, au lendemain d'un feu nourri de roquettes tirées par le mouvement radical palestinien Jihad islamique et de représailles aériennes israéliennes.

La situation était calme en début de matinée le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza, selon des photographes de l'AFP.

Peu d'activité militaire était notable. La visibilité était mauvaise en raison des pluies violentes qui balaient Israël et le territoire palestinien depuis 24 heures.

Les écoles étaient ouvertes normalement dans le sud d'Israël jeudi matin.

Selon une porte-parole de l'armée, "plus de 60 roquettes se sont abattues en Israël depuis mercredi après-midi, dont cinq dans des zones habitées".

L'armée de l'air a répliqué mercredi soir avec une trentaine de raids aériens sur Gaza.

Cette confrontation n'a fait aucune victime, ni d'un côté, ni de l'autre.

M. Netanyahu a tenu des consultations avec les chefs de la Défense, de l'armée et de la sécurité mercredi soir.

na-agr-dms/hj

PLUS:hp