NOUVELLES

Gaza : le Djihad islamique annonce un cessez-le-feu 

13/03/2014 02:50 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Le Djihad islamique annonce jeudi avoir conclu un cessez-le-feu avec Israël après plusieurs jours de tension marqués par des tirs de roquettes visant des localités israéliennes à partir de la bande de Gaza et des raids aériens menés en représailles par l'armée israëlienne dans l'enclave palestinienne.

Un responsable du ministère israélien de la Défense avait dit plus tôt dans la journée s'attendre à une baisse de l'intensité des combats dans la région mais l'accord, conclu grâce à la médiation de l'Égypte, n'a pour l'instant pas été confirmé par l'État hébreu.

« À la suite de contacts et d'efforts égyptiens intensifs, l'accord d'accalmie a été restauré conformément aux arrangements adoptés en 2012 au Caire », écrit sur Facebook un dirigeant du Djihad islamique, Khaled al Batch, évoquant la trêve conclue il y a deux ans après huit jours de combats dans la bande de Gaza. Le mouvement islamiste s'y tiendra tant qu'Israël fera de même, ajoute-t-il.

Les activistes du Djihad islamique ont tiré plusieurs dizaines de roquettes depuis mercredi en direction du Sud d'Israël après la mort de trois des leurs, tués la veille parl'armée israëlienne, ce qui a donné lieu à des représailles israéliennes.

L'aviation israélienne a mené jeudi une opération contre plusieurs cibles à Rafah dans le sud de l'enclave, près de la frontière avec l'Égypte, blessant trois Palestiniens, ont indiqué des témoins. L'armée israélienne a indiqué que « sept sites terroristes » avaient été touchés.

Quelques heures auparavant, les sirènes avaient retenti dans les villes d'Ashkelon et d'Ashdod, et des roquettes sont tombées sur des zones inhabitées sans faire de victimes, a dit la police.

Mercredi, Israël avait mené 29 raids aériens à Gaza et pilonné des repaires d'activistes avec des obus de chars. Il s'agissait de représailles aux tirs d'une soixantaine de roquettes dans le sud d'Israël, soit la plus importante opération du Djihad islamique depuis près de deux ans. Ces passes d'armes n'ont pas fait de victimes.

Le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a déclaré qu'Israël « répliquerait avec une force croissante » contre ceux qui tenteront de perturber les festivités de Pourim prévues samedi et dimanche.

De source palestinienne, on fait remarquer que le Hamas qui administre la bande de Gaza n'a pas pris part aux opérations du Djihad islamique, signe qu'il cherchait sans doute à éviter une extension du conflit.

Le Hamas n'est toutefois pas intervenu immédiatement pour faire cesser les tirs du groupe islamiste proche de l'Iran et deuxième mouvement en importance du territoire côtier, ajoute-t-on de même source.

PLUS:rc