NOUVELLES

Fort séisme au large de l'île japonaise de Kyushu (USGS)

13/03/2014 02:28 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Un fort séisme d'une magnitude de 6,3 s'est produit vendredi au large de l'île japonaise de Kyushu, dans le sud du Japon, faisant une vingtaine de blessés mais sans provoquer d'alerte au tsunami, selon les autorités et médias.

L'épicentre du tremblement de terre, qui a eu lieu à 02H06 locales (17H06 GMT jeudi), était situé à 13 km au nord de la ville de Kunisaki-shi et à une profondeur de 82 km, a précisé l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS).

Le centre de surveillance des tsunamis dans le Pacifique n'a pas diffusé de message d'alerte pas plus que les autorités japonaises.

Selon les données compilées par la chaîne de télévision publique nippone NHK, un total de 17 blessés plutôt légers, souvent des personnes âgées, avaient été recensés à 6H00 locales (jeudi 21H00 GMT) dans 5 préfectures de l'ouest et du sud (Hiroshima, Oita, Yamaguchi, Okayama et Kochi). Un homme de 63 ans a par exemple chuté dans les escaliers, de même que deux femmes sexagénaires, un autre de 76 ans est tombé de son lit et un bébé de 3 mois a échappé aux bras de sa mère.

Le séisme, dont la magnitude a été évaluée à 6,1 par l'agence météorologique nationale japonaise, a secoué fortement les îles de Shikoku, Honshu et Kyushu, soit une grande partie du territoire de l'ouest, du sud et du centre de l'archipel.

Les experts de l'agence de météo appelle à la vigilance, craignant de fortes secousses secondaires dans les jours à venir.

Aucune anomalie n'a été enregistrée dans les centrales nucléaires d'Ikata, dans la commune d'Ehime, et de Shimane, selon les opérateurs cités par les médias. Outre les six unités de Fukushima Daiichi à l'arrêt, les 48 autres réacteurs atomiques du Japon sont actuellement stoppés.

En mars 2011, plus de 18.000 personnes avaient été directement tuées lors d'une séisme sous-marin de magnitude 9 qui avait provoqué un tsunami sur la côte nord-est du Japon, le pire désastre qu'ait connu le pays depuis la fin de la 2e guerre mondiale.

Les systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi s'étaient soudainement arrêtés, entraînant la fusion des coeurs de 3 des 6 réacteurs et obligeant plus de 150.000 personnes à abandonner leur domicile dans les jours et semaines suivantes.

Le Japon est situé à l'intersection de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année plus de 20% des séismes recensés sur Terre. Les habitants de l'ouest secoués vendredi matin ont non seulement en mémoire la catastrophe du nord-est le 11 mars 2011, mais aussi le tremblement de terre qui a frappé durement la ville de Kobe et ses environs en 1995, faisant alors plus de 6.400 morts.

pj-sst-kap/ih

PLUS:hp