NOUVELLES

Finales Coupe du monde - Super-G dames: déclarations

13/03/2014 10:05 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Anna Fenninger (AUT/2e du super-G et lauréate du classement général de la Coupe du monde): "Je n'arrive pas à y croire, c'est tellement chouette. J'étais bien au départ et j'y suis arrivée, j'ai réussi à atteindre ce grand objectif. Je pense que le titre olympique, pour le mental, était très important. Après, je n'ai plus senti de pression, car pour moi, peu importait ce qui allait se passer, la saison était de toutes façons parfaite. Avec cette médaille d'or, c'était beaucoup plus simple pour moi après. Hier, c'était une journée très spéciale, j'étais très nerveuse. En Suède (à Are la semaine dernière), je savais que je devais de toutes les manières risquer parce que mon objectif principal était le petit globe de slalom géant, je savais que j'avais des chances. Que ça se passe de cette façon, je n'ai jamais osé y croire".

Lara Gut (SUI/1re du super-G et lauréate de la Coupe du monde de super-G): "C'est génial, je ne sais pas si c'est vraiment un rêve, parce que j'ai toujours essayé de séparer mes rêves et la pratique du ski alpin. Le ski, c'est ce que je fais tous les jours, les rêves ce sont des choses différentes. A Beaver Creek, j'ai pris pour la première fois le dossard rouge et j'ai réussi à le conserver jusqu'à la fin. C'était limite à Cortina, mais j'ai réussi. La dernière Suissesse à avoir remporté le petit globe en super-G c'est Michela Figini. Il n'y en a pas énormément. Quand je vois qu'Anna remporte le grand globe et qu'il y a des années que l'on est ensemble sur le circuit, c'est un peu bizarre, mais génial".

tba/stp/gv

PLUS:hp