NOUVELLES

Europa League - Juventus-Fiorentina: Le grand retour de Mario Gomez

13/03/2014 06:02 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

La Fiorentina a réussi à tenir en échec la Juventus (1-1) grâce au premier but du convalescent Mario Gomez depuis six mois, jeudi à Turin en 8e de finale aller d'Europa League.

Merci Mario! Le buteur allemand a égalisé sur son premier bon ballon, 12 minutes après son entrée en jeu, et place en bonne position son équipe dans ce "derby" avec sa grande rivale nationale.

Sur un superbe service en profondeur de Josip Ilicic, Gomez a contrôlé avant de placer une frappe croisée imparable (79). Il avait remplacé un Alessandro Matri transparent à la 67e minute.

Quand le grand bomber, absent cinq mois des terrains à cause d'une blessure au genou, a marqué, Antonio Conte venait juste de remplacer un attaquant, Pablo Osvaldo, par un milieu, Paul Pogba, semblant se contenter de la victoire 1-0.

Cinq jours après sa victoire en championnat (1-0), la Juve pensait imposer de nouveau sa loi à la "Viola".

L'implacable leader de la Serie A menait depuis le début grâce à un but d'Arturo Vidal (3), profitant d'une très belle remise de la poitrine de Sebastian Giovinco dans la surface.

Vidal n'est pas passé loin du doublé sur une tête de près sortie par Neto (26), et sur le dessus de la transversale (38).

Le Chilien était dans un de ses grands soirs, qui en font le meilleur buteur du club cette saison avec 18 buts, 7 en Europe (dont 5 en Ligue des champions) et 11 en Serie A. Carlos Tevez, muet en Europe depuis cinq ans, est à 15 buts.

Mais une Fiorentina fatiguée, qui n'a plus gagné le moindre match depuis un mois, n'a jamais lâché psychologiquement.

La finale au Juventus Stadium s'éloigne un peu pour les "Bianconeri", et la Fiorentina peut rêver de prendre sa revanche de la finale de Coupe de l'Uefa 1990 perdue contre la Juventus (3-1/0-0), pour le dernier match viola de Roberto Baggio.

Cette fois le héros s'appelle Gomez. Tous les Super Mario ne déçoivent pas en Italie, deux jours après le match calamiteux de Mario Balotelli avec l'AC Milan contre l'Atletico Madrid (4-1).

eba/jgu

PLUS:hp