NOUVELLES

Élections 2014: les fédérations étudiantes en tournée pour faire entendre leurs voix (VIDÉO)

13/03/2014 01:44 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après avoir polarisé l'opinion publique lors de la dernière campagne électorale, il y a un an et demi, les revendications étudiantes sont bien loin de défrayer les manchettes ces jours-ci.

Mais même si les questions étudiantes ne sont plus au coeur des enjeux électoraux, les fédérations étudiantes souhaitent continuer à se faire entendre des partis politiques.

Les représentants du mouvement étudiant prendront donc la route, au cours des prochaines semaines, pour porter leur discours aux quatre coins du Québec.

L'objectif de cette campagne est double: sensibiliser les partis politiques aux enjeux touchant l'éducation et les jeunes et faire sortir le vote étudiant.

«C'est en votant massivement que les jeunes rappelleront aux partis politiques qu'ils ne peuvent pas être écartés des débats publics», clame la présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Éliane Laberge.

Son collègue à la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Tierry Morel-Laforce, invite d'ailleurs les étudiants à utiliser les nouveaux bureaux de vote hors circonscription qui seront installés sur les campus le 28 mars et du 1er au 3 avril pour faire entendre leurs voix.

Par leur entremise, les étudiants pourront voter pour les candidats de la circonscription de leur domicile d'origine à partir de leur lieu d'étude.

Mais les fédérations étudiantes se gardent bien de donner un mot d'ordre à leurs quelque 200 000 membres à l'approche du scrutin.

«On demande aux partis politiques de se positionner par rapport à notre plateforme et non le contraire», fait valoir M. Morel-Laforce.

Bien qu'aucun thème ne soit aussi porteur que celui des droits de scolarité, les leaders étudiants souhaitent que les questions de l'accessibilité aux études et de l'aide financière aux études fassent partie des thèmes abordés lors de la campagne électorale.

Ils ont d'ailleurs demandé aux formations politiques de remplir un questionnaire sur les principaux enjeux touchant les jeunes et l'éducation. Les réponses seront publiées sur le site jevotepour.ca.

Le président de la FEUQ joue avec prudence lorsqu'il parle des candidatures des anciens leaders étudiants Léo Bureau-Blouin et Martine Desjardins dans les rangs péquistes. Il affirme néanmoins qu'ils pourraient bien être des alliés pour les étudiants.

«Certainement, on s'attend à ce qu'ils soient un peu plus sensibles à nos enjeux», a-t-il laissé tomber.

INOLTRE SU HUFFPOST

La campagne électorale en images