NOUVELLES

Coupe du monde - Anna Fenninger, la déesse des neiges de l'Autriche

13/03/2014 11:42 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Avec son sacre olympique à Sotchi, Anna Fenninger avait déjà conquis l'Autriche, mais la déesse des neiges a fait chavirer jeudi son pays en lui rapportant l'autre titre suprême, le grand globe de cristal de la Coupe du monde.

La belle Anna, qui sait jouer de son charme, est très vite devenue une chouchou de la presse autrichienne, qui voyait en elle les promesses de lendemains meilleurs pour la nation quand les Lindsey Vonn, Maria Höfl-Riesch et autres Tina Maze monopolisaient l'avant-scène.

La Salzbourgeoise, passée par le sport-étude de Bad Gastein, qui a vu éclore notamment la légende Hermann Maier, rejoint au palmarès ses illustres compatriotes Annemarie Moser-Pröll, Petra Kronberger et Anita Wachter.

Anna Fenninger, qui a deux petits frères, n'a pas grandi avec la pression de parents-entraîneurs, contrairement à Marcel Hirscher, son alter-ego masculin, dont le père Ferdinand, omniprésent sur les pistes, est un véritable conseiller. Sa mère est couturière et son père un chef de production dans une entreprise de la région.

En bonne petite Autrichienne, elle a commencé le ski dès l'âge de 2 ans. Très rapidement, elle a su qu'elle en ferait son métier.

Ses passages remarqués dans les écoles de ski lui permettent d'intégrer rapidement les équipes d'Autriche. A 16 ans, en 2006, elle s'adjuge la Coupe d'Europe, l'antichambre de l'élite, et remet cela la saison suivante.

Cette précocité laisse présager d'une carrière à la Moser-Pröll, lauréate à six reprises du Grand globe (dont le premier à 17 ans), mais la confirmation tarde à venir sur le circuit majeur.

Sacrée championne du monde de super-combiné aux Mondiaux de Garmish-Partenkirchen en 2011, elle ne signe sa première victoire en Coupe du monde qu'en décembre suivant. Elle compte sept succès à ce jour.

Médaillée d'or mondiale de super-combiné et olympique de super-G, Fenninger dispose désormais avec le grand globe de la panoplie complète de championne dans une pays où le ski est élevé au rang de religion.

- Défense des guépards -

En dehors du ski, celle qui a été élue sportive de l'année 2013 en Autriche a développé ces dernières années une passion pour la défense de l'environnement.

Au printemps 2013 en Namibie, la jeune femme est allée à la rencontre d'une ONG s'occupant des guépards sur le Plateau du Waterberg. Un projet proposé par un ami photographe, qui l'a immédiatement séduite.

Sur la piste, les parallèles entre la skieuse et l'animal sont nombreux, à commencer par la vitesse de pointe atteinte par les deux, 120 km/h ou plus, à la différence près que pour Fenninger, cela se passe sur les pentes les plus abruptes.

"Je me reconnais bien dans les guépards. A la chasse, ils sont tout aussi rapide que moi pour aller chercher les médailles", souligne avec un brin d'ironie l'ambassadrice du Cheetah Conservation Fund, qui lutte pour la survie de ces félins, sur son site internet.

Les guépards, une espèce menacée, tout comme sont à leur manière une espèce de plus en plus rare les Autrichiennes capables d'atteindre le sommet mondial.

tba/stp/dhe

PLUS:hp