NOUVELLES

Brésil : le ministre des Sports dénonce une "campagne contre le Mondial"

13/03/2014 03:51 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Le ministre des Sports brésilien Aldo Rebelo a dénoncé jeudi une "campagne contre le Mondial" (12 juin-13 juillet) et a assuré que les stades seraient prêts à temps, y compris pour les tests.

"Il y a une campagne contre le Mondial, de secteurs désespérés, d'une partie des médias qui pensent pouvoir offrir de l'espace à ce type de mauvaise volonté", a dit le ministre lors d'une rencontre avec la presse étrangère, interrogé sur les manifestations qui rejettent la Coupe du monde et les enquêtes d'opinion qui montrent un soutien déclinant de la part de la population pour le tournoi.

"Je ne crois pas que les campagnes produisent un effet ni qu'il y aura de grandes manifestations contre la Coupe, a-t-il estimé. La grande manifestation, ce sera la célébration de la Coupe".

"La population protégera la Coupe. La Coupe du monde est une fête du football mondial qui s'autoprotège", a-t-il aussi avancé, avant de faire le parallèle avec les critiques contre les récents JO d'hiver à Sotchi qui se sont dissipées aussitôt qu'a commencé l'événement.

Aldo Rebelo a assuré que les trois stades encore inachevés (Cuiaba, Curitiba et Sao Paulo, qui doit accueillir le match d'ouverture) seront prêts à temps. "Les mesures adoptées ont accéléré le rythme des travaux et nous tablons sur une livraison des stades pas seulement pour la Coupe, mais aussi pour la réalisation des événements tests, qui sont importants", a-t-il souligné.

Le stade de Cuiaba doit être inauguré le 2 avril, celui de Sao Paulo à la mi-avril et celui de Curitiba début mai, selon le ministre.

Concernant l'éventuelle venue de supporters violents pour le tournoi, "la préoccupation existe, nous sommes vigilants", a-t-il dit. "Nous adopterons les mesures pour empêcher la présence et les agissements de supporters violents".

ym/ybl/hdz/jgu

PLUS:hp