NOUVELLES

Turquie: police et manifestants s'affrontent après des funérailles

12/03/2014 08:15 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

ISTANBUL - La police anti-émeute a affronté des manifestants antigouvernementaux à Istanbul et dans d'autres villes de Turquie à la suite des funérailles, mercredi, d'un adolescent mort après avoir reçu une capsule lacrymogène à la tête l'an dernier.

La police a utilisé des canons d'arrosage et du gaz lacrymogène pour empêcher une foule de milliers de personnes d'atteindre la place principale d'Istanbul à la suite des funérailles à la mémoire du jeune de 15 ans, Berkin Elvan. Les manifestations antigouvernementales ont explosé depuis le décès de l'adolescent, mardi.

Des dizaines de milliers de personnes ont pris part mercredi à la procession funèbre à Istanbul, alors que le cercueil a été transporté dans des rues de la ville.

Plusieurs des gens présents appelaient à la démission du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, chantant «Berkin Elvan est immortel!» et «Tayyip meurtrier». Certains ont lancé des roches sur un édifice gouvernemental, brisant des vitres.

La police a aussi utilisé des canons d'arrosage et du gaz lacrymogène pour repousser des manifestants dans la capitale, Ankara, et la troisième ville en importance, Izmir. Des manifestations étaient signalées dans au moins huit autres villes.

L'agence étatique Anadolou a affirmé que 73 personnes ont été arrêtées à Ankara. Ni la police, ni l'agence n'a fourni de relevés d'arrestations pour Istanbul.

La colère des manifestants est dirigée contre Recep Tayyip Erdogan, en partie, car il est blâmé pour avoir ordonné de fréquentes répressions musclées de protestations antigouvernementales depuis juin 2013 et pour avoir qualifié de héros les policiers anti-émeute.

PLUS:pc