NOUVELLES

Therrien à la recherche de solutions afin de relancer l'attaque du Canadien

12/03/2014 11:42 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canadien n'a réussi que trois buts depuis l'arrivée de Thomas Vanek dans la formation. Après avoir fait partie du trio de Tomas Plekanec pendant deux matchs et deux périodes de jeu, l'Autrichien a été associé à David Desharnais et à Max Pacioretty au cours du troisième tiers du match de mercredi.

L'unité a marqué le seul filet du Tricolore dans la défaite contre les Bruins de Boston. Mais l'entraîneur Michel Therrien n'a pas voulu dire s'il poursuivra l'expérimentation, samedi, à l'occasion de la visite des Sénateurs d'Ottawa au Centre Bell.

Le changement a provoqué un effet domino qui a envoyé Brendan Gallagher, l'ancien partenaire de Desharnais et de Pacioretty, en compagnie de ses comparses de début de saison, Lars Eller et Alex Galchenyuk, et Daniel Brière aux côtés de Plekanec et du capitaine Brian Gionta.

«Nous devons trouver des solutions pour marquer plus de buts, a noté Therrien. Nous ne gagnerons pas souvent en n'en marquant qu'un seul par match. Je dois identifier les combinaisons qui vont fonctionner. Dans le moment, ce n'est pas que nous n'avons pas d'occasions de marquer. Mais nous sommes incapables de les saisir.»

Vanek a trouvé qu'il s'était créée une cohésion intéressante avec ses nouveaux compagnons de trios. Mais il trouvait que ça allait bien avec Plekanec et Gionta.

«Nous avons eu plusieurs chances au cours d'une seule présence vers la fin de la deuxième période, a-t-il relevé. Nous aurions pu marquer un ou deux buts.»

Vanek a précisé que peu importe avec quels joueurs on le jumelle, l'objectif pour lui est de créer des occasions à l'attaque.

«Le plus d'occasions que vous créez, plus vous êtes récompensés», a-t-il dit.

Gionta a d'ailleurs fait remarquer que le troisième but que les Bruins ont marqué, après la multitude de chances du trio, avait démoralisé l'équipe.

Desharnais a affirmé que l'expérimentation avec Vanek peut donner de bons résultats.

«Il préconise un style différent de celui de Gallagher. Lui il travaille fort et il fonce vers le filet. Thomas tente davantage de faire des jeux, il y a des ajustements à faire. Ça peut être un excellent trio.»

Desharnais a ajouté que le fougueux Gallagher pourrait même relancer d'autres joueurs, qu'il n'a pas nommé. Mais on devine qu'il parlait de Lars Eller avec lequel il a connu beaucoup de succès en début de saison. Le Danois a été limité à une petite passe à ses 23 derniers matchs.

Dans le vestiaire, on ne décelait pas de sentiment d'urgence face à la séquence plus difficile que connaît l'équipe, troisième de la section Atlantique, à un point des Maple Leafs de Toronto.

«C'est une longue saison. Nos adversaires savent que nous pouvons marquer des buts, a avancé Desharnais. Il faut juste redoubler d'ardeur et nous allons nous en sortir. Ce n'est pas la première fois que ça arrive et ce ne sera pas la dernière.»

Le capitaine Gionta, comme l'entraîneur Therrien, s'est également dit peu préoccupé par la situation.

Cela même si le Lightning de Tampa Bay est à deux points du Tricolore et les Red Wings de Detroit pointent à six derrière, avec chacun deux matchs en main.

PLUS:pc