NOUVELLES

Paris-Nice - 4e étape: déclarations

12/03/2014 12:50 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Tom-Jelte Slagter (NED/Garmin), vainqueur de l'étape: "Je ne connaissais pas la montée du Mont Brouilly, je savais qu'il y avait des replats. J'ai attaqué dans le dernier kilomètre. Dans la descente, je me suis retrouvé avec Geraint Thomas et on y est allé à bloc jusqu'à l'arrivée. L'an dernier aussi, j'étais en forme en début de saison. Mais, cet hiver a été plus long pour moi. Je n'ai couru qu'une seule fois avant Paris-Nice. En début de semaine, j'ai eu un peu de mal puis je me suis amélioré. Je pensais être bien pour l'étape aujourd'hui... mais pas à ce point. L'objectif désormais, c'est le classement général. C'est le premier jour où ça a bougé. Il reste quatre jours."

Geraint Thomas (GBR/Sky), nouveau leader: "C'est incroyable ! Je n'ai su que vendredi que je serai leader de l'équipe après le forfait de Richie (Porte). Je me suis très bien entraîné. Mais, pour être honnête, je n'avais pas prévu d'attaquer dans la dernière montée. Je me suis même demandé ce que je faisais là. Puis, ça s'est bien passé dans le final. Dans le dernier kilomètre, Slagter a bien joué le coup. Je savais qu'il était rapide. Moi, je ne voulais surtout pas avoir de regrets, j'ai roulé jusqu'au bout. Paris-Nice est un grand rendez-vous dans le calendrier, après les grands tours. Vendredi dernier, je n'aurais pas rêvé avoir le maillot jaune. J'aimerais bien le garder mais je pense que Degenkolb va le reprendre demain. Si je peux ensuite le récupérer, ou bien terminer sur le podium à Nice... C'est bien d'avoir quelques secondes sur les grands noms, comme Vincenzo Nibali, Rui Costa, d'autres encore. En tout cas, je sais que je peux compter sur l'équipe."

Vincent Lavenu (directeur sportif AG2R La Mondiale): "Nous avions mis en place une stratégie pour durcir la course dans le Mont Brouilly, ce que les coureurs ont fait, mais ça n'a malheureusement pas fonctionné. Il était ensuite prévu que, soit Carlos (Betancur) soit Romain (Bardet) attaque. Nous aurions préféré que Romain parte le premier mais il n'avait pas de très bonnes jambes aujourd'hui. Carlos a essayé plusieurs fois mais il n'a pas réussi à creuser d'écart et c'est au moment où il se fait reprendre que Slagter place son attaque. Il nous a juste manqué le petit 'jump' nécessaire pour être avec Slagter et Thomas mais il y aura d'autres occasions."

jm/jgu

PLUS:hp