NOUVELLES

« On ne veut pas que le Québec devienne l'Alberta »

12/03/2014 12:20 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Québec solidaire déplore l'ouverture au pétrole manifestée par le Parti québécois et l'accuse d'avoir abandonné les objectifs du protocole de Kyoto.

En conférence de presse, les candidates Manon Massé et Françoise David ont cité en exemple les projets de pipeline d'Enbridge et de Transcanada, de même qu'une éventuelle exploitation pétrolière sur l'île d'Anticosti, pour appuyer leurs dires. Avec la cimenterie de Port-Daniel, le Québec pourrait voir ses émissions de gaz à effet de serre augmenter de 5 %.

« Pipelines et Anticosti, c'est exactement dans la lignée de M. Harper. On ne veut pas que le Québec devienne l'Alberta », a lancé Manon Massé, candidate dans Sainte-Marie-Saint-Jacques. Elle a profité de l'occasion pour lancer des attaques contre les militants environnementalistes passés au PQ, dont son adversaire Daniel Breton.

Québec solidaire présentera la semaine prochaine son « plan vert » comprenant deux éléments principaux :

  • Un chantier énergétique, comprenant la remise aux normes des bâtiments publics et des propositions pour les chauffer de manière écologique;
  • Le développement des transports collectifs et leur éventuelle électrification.

PLUS:rc