NOUVELLES

Messi propulse le Barça en quarts de finale de la Ligue des Champions

12/03/2014 06:13 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Lionel Messi et Dani Alves ont marqué en deuxième demie et permis au FC Barcelone de vaincre Manchester City, qui se défendait à 10 hommes, par la marque de 2-1 pour atteindre les quarts de finale de la Ligue des Champions, mercredi.

Dans l'autre match présenté mercredi, le Paris Saint-Germain a rejoint le club catalan pour la deuxième saison consécutive en quarts de finale après être venu de l'arrière pour surprendre le Bayer Leverkusen 2-1 — et un score cumulatif de 6-1.

Le défenseur du Manchester City Joleon Lescott a joué de malchance à la 67e minute lorsque la passe de Cesc Fabregas a ricoché entre ses jambes avant de se retrouver aux pieds de Messi, qui s'est contenté de soulever le ballon au-dessus du gardien Joe Hart.

«On a sonnu des embûches, surtout sur le terrain. Mais (mercredi), nous sommes revenus au style que nous connaissons et qui plaît aux partisans du Barça, a dit Messi. Même si le but a été marqué en deuxième demie, je ne pense pas que nous ayons jamais été en danger de nous faire surprendre.»

En plus de leurs problèmes sur le terrain, le FC Barcelone est soupçonné dans une affaire de fraude fiscale à la suite de l'acquisition de Neymar, l'été dernier, et de la démission de son président Sandro Rosell. La rencontre a attiré 85 957 spectateurs au Camp Nou, le plus grand stade d'Europe, mais environ 14 000 sièges n'avaient pas trouvé preneur.

Comme ce fut le cas dans leur défaite de 2-0 lors du match aller, Man City a terminé la rencontre à 10 joueurs après que Pablo Zabaleta ait écopé d'un deuxième carton à la 78e minute. Zabaleta a protesté après que Gerard Piqué eut plongé pour faire trébucher Edin Dzeko dans la surface de réparation sans écoper d'un penalty.

«De se retrouver pour la deuxième fois à 10 après que l'arbitre eut clairement raté un penalty, ce n'est pas facile, a déclaré le capitaine des Citizens, Vincent Kompany. Dans les deux matchs, quand les clubs ont joué à 11, il n'y avait pas beaucoup d'écart entre nous.»

Kompany a réussi une tête qui a rétréci l'écart à la 89e minute pour le City avant que Dani Alves touche la cible dans les temps d'arrêt pour les champions espagnols.

Dans l'autre match, le PSG s'était forgé une avance de 4-0 lors du match aller. Les chances étaient donc minces pour qu'un revirement de situation puisse se produire, mais le milieu de terrain Sidney Sam a donné un regain d'espoir au Leverkusen en réalisant un beau but dès la sixième minute.

Le PSG a riposté peu de temps après grâce au défenseur brésilien Marquinhos et l'ailier argentin Ezequiel Lavezzi a poursuivi sur sa lancée avec le filet victorieux à la 53e minute.

Le milieu de terrain du Leverkusen Emre Can a été expulsé après avoir écopé un deuxième carton jaune, alors qu'il restait un peu plus de 20 minutes à jouer.

Les Parisiens devront toutefois resserrer leur défensive en quarts de finale. Le capitaine du Leverkusen Simon Rolfes a d'ailleurs raté un penalty en première demie.

L'entraîneur du PSG, Laurent Blanc, qui a reposé plusieurs réguliers, a senti que son club avait levé le pied.

«C'est certain que vous dites aux joueurs d'oublier le premier match, mais c'est aussi vrai qu'inconsciemment, vous vous dites que vous avez un coussin, a-t-il philosophé. Mais il y avait des joueurs qui ne jouent pas souvent sur le terrain et vous devez vous montrer sous votre meilleur jour dans ces cas-là. La Ligue des Champions est une coche au-dessus et je m'attendais à plus de mon équipe.»

PLUS:pc