NOUVELLES

L'or fait grimper le TSX mais les métaux de base limitent ses gains

12/03/2014 04:40 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, mercredi, soutenue par les titres aurifères, les investisseurs s'étant tourné vers la réputation de valeur refuge du lingot d'or, portant du même coup son cours à un sommet de six mois.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 51,77 points pour terminer la journée à 14 319 points. Ses gains ont été limités par les secteurs des métaux de base et de l'énergie, qui ont reculé en raison des inquiétudes entourant la croissance économique chinoise.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,11 cent US à 89,96 cents US.

Aux États-Unis, les principaux indices boursiers ont clôturé sur une note mitigée. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 11,17 points à 16 340,08 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 0,57 point à 1868,2 points et que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 16,14 points à 4323,33 points.

Le secteur aurifère a affiché le meilleur gain du parquet torontois, soit environ trois pour cent. Le cours du lingot a profité des tensions en Ukraine et des inquiétudes sur la Chine pour s'emparer de 23,80 $ US et terminer à 1370,50 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Mis à part celui de l'or, les cours des ressources naturelles peinent depuis le début de la semaine en raison de la publication de données faisant état d'un recul inattendu de 18 pour cent des exportations chinoises pour le mois de février.

Les inquiétudes au sujet de la demande ont fait reculer le cours du cuivre — considéré comme un baromètre économique en raison de son utilisation dans un très grand nombre de secteurs — à son plus faible niveau depuis 2010. Il a cédé 8,3 pour cent lors des trois dernières séances.

Les autorités chinoises ont donné, la semaine dernière, le feu vert à la première défaillance du pays, celle d'un fabricant de panneaux solaires. Une autre société du secteur de l'énergie solaire est en situation précaire et pourrait connaître le même sort.

Les opérateurs s'inquiètent de voir une vague de défaillances entraîner une liquidation massive de cuivre sur les marchés, ce qui pourrait déprimer encore davantage les prix.

À Toronto, le secteur des métaux de base a retraité mercredi de 0,47 pour cent, même si le cours du cuivre a effacé les pertes qu'il affichait plus tôt pour clôturer en hausse de 1 cent US à 2,96 $ US la livre à New York. Il a reculé en cours de séance jusqu'à 2,91 $ US la livre.

Le groupe de l'énergie a effacé 0,27 pour cent, les inquiétudes au sujet de la demande ayant fait baisser prix du pétrole brut de 2,04 $ US à 97,99 $ US le baril à New York. Le cours de l'or noir avait déjà abandonné environ 2,50 $ US lors des deux séances précédentes.

PLUS:pc