NOUVELLES

Le Sénat américain américain approuve la nomination de Heyman au Canada

12/03/2014 07:44 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le Sénat américain a finalement approuvé le choix de Barack Obama pour le poste d'ambassadeur des États-Unis au Canada.

La nomination de Bruce Heyman a été approuvée lors d'un vote oral, mercredi soir.

Le président Obama avait nommé M. Heyman au printemps dernier mais le poste est demeuré vacant pendant huit mois à la suite du départ du précédent ambassadeur, David Jacobson. La nomination de M. Heyman devait être confirmée par le Sénat.

Connu comme étant un puissant collecteur de fonds pour le président, M. Heyman occupe le poste de directeur général de la gestion du patrimoine privé chez Goldman Sachs depuis 1999.

Des données publiques démontrent que M. Heyman et sa femme, Vicki, ont fait des dons à M. Obama depuis 2007. Ils sont connus comme étant parmi les meilleurs collecteurs de fonds.

Un porte-parole du ministre des Affaires étrangères John Baird, a dit que le Canada souhaite établir de solides relations avec M. Heyman.

La confirmation survient plusieurs jours après qu'un groupe de gens d'affaires, le Conseil des affaires canado-américaines, eut exprimé ses frustrations avec le peu d'empressement du Sénat à confirmer la nomination de M. Heyman.

L'organisme a envoyé une lettre aux dirigeants des deux partis au Sénat, pour critiquer les jeux partisans se déroulant dans les coulisses du Congrès. Les républicains ont retardé de nombreuses nominations au poste d'ambassadeur afin de protester contre les changements de procédures imposés par les démocrates.

Les républicains n'ont pas critiqué la nomination de M. Heyman, lui qui avait passé sans encombre l'étape des audiences sénatoriales, l'an dernier.

Une des auteurs de la lettre n'a pas caché sa satisfaction. «Nous sommes heureux, a dit Maryscott Greenwood, une ancien diplomate américain en poste à Ottawa. Il occupera le meilleur emploi de sa carrière en travaillant à plus importante relation des États-Unis, la plus multidimensionnelle et la plus prospère.»

PLUS:pc