NOUVELLES

Le DGE rejette la plainte de la CAQ au sujet du documentaire «La Première»

12/03/2014 05:58 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le bureau du Directeur général des élections du Québec (DGÉ) a rejeté la plainte déposée lundi par la Coalition avenir Québec qui prétendait que le documentaire «La Première» au sujet de Pauline Marois, présenté gratuitement depuis près de six mois sur la chaîne Illico, représentait une dépense aux fins de la loi électorale.

Denis Dion, porte-parole du DGÉ, a confirmé la décision en entrevue à La Presse Canadienne en fin d'après-midi mercredi.

En exposant les raisons motivant cette décision, M. Dion a expliqué que l'organisme devait agir par analogie lorsqu'il se retrouve devant un cas qui ne s'applique pas à une section spécifique de la loi électorale, vieille de 30 ans.

Selon M. Dion, le bureau du DGÉ a comparé le documentaire d'Yves Desgagnés à un livre qui aurait été publié avant le déclenchement de la campagne électorale, et dont les conditions de distribution n'auraient pas changé après le dépôt du décret électoral.

Or, a ajouté M. Dion, le documentaire était disponible gratuitement depuis le mois de septembre dernier, et il est toujours disponible gratuitement sur Illico, le rendant admissible à l'exception du deuxième paragraphe de l'article 404 de la loi électorale. Illico est un service du câblodistributeur Vidéotron, filiale de Québecor, dont l'actionnaire de contrôle est Pierre Karl Péladeau, devenu depuis candidat du Parti québécois.

Peu de temps après le verdict du DGÉ, le chef de la CAQ, François Legault, a fait savoir qu'il acceptait la décision et qu'il ne la contestera pas. Mais il maintient sa position.

«Je pense que de donner gratuitement accès à un reportage qui a été préparé par Yves Desgagnés, qui est actuellement le metteur en scène de la campagne de Mme Marois, je pense que ça va ensemble. J'accepte la décision, mais ça ne veut pas dire que je suis d'accord avec. Mais je pense que les Québécois ne seront pas dupes, ils vont lire à travers cette mise en scène», a dit le chef de la CAQ.

PLUS:pc