NOUVELLES

Deux tempêtes de neige doivent balayer le Québec, selon Environnement Canada

12/03/2014 12:19 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Ce n'est pas une mais bien deux tempêtes de neige qui doivent balayer l'ensemble du Québec d'ici la fin de semaine, selon les prévisions d'Environnement Canada.

Une première tempête en provenance du sud des Grands Lacs et de la côte est américaine a commencé à faire sentir sa présence mercredi après-midi dans certains secteurs.

Cette tempête a franchi l'Outaouais avant de se diriger vers la grande région de Montréal mercredi après-midi, laissant entre 15 et 25 cm de neige sur son passage d'ici jeudi matin. La neige devrait être accompagnée de forts vents avec des rafales de 60 à 70 km/h.

Les conditions routières devraient se détériorer au cours de la nuit puisque les accumulations de neige devraient s'intensifier au fur et à mesure que la tempête se dirigera vers l'est de la province.

Déjà, en début de soirée mercredi, les caprices de la météo ennuyaient de nombreux conducteurs. Les flocons et le vent nuisaient alors à la circulation dans quasiment tout le sud de la province, selon un porte-parole de Transports Québec, Bruno Lacombe.

Peu après 18h, M. Lacombe a indiqué que «dans la grande région de Montréal et dans le secteur de Lanaudière, on avait des visibilités réduites un peu partout».

Il a ajouté qu'on ne voyait pratiquement rien dans les environs de Valleyfield et de Chambly.

D'autres automobilistes seront dans l'obligation de composer avec des précipitations abondantes au cours des prochaines heures.

Heureusement, la Sûreté du Québec (SQ) ne rapportait que des sorties de routes et des collisions matérielles sur son territoire en fin de soirée mercredi, alors que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n'avait aucun incident majeur dans la métropole.

Les quantités de neige augmenteront pour atteindre de 30 à 40 cm le long des Appalaches et l'est de la Basse-Côte-Nord durant la journée de jeudi.

Tout cela sera accompagné de températures froides jeudi, c'est-à-dire de 5 à 10 degrés sous les normales saisonnières. Avec les vents bien présents, les gens de certains secteurs vont ressentir autour de moins 20 degrés Celsius en tenant compte du facteur éolien.

Cette tempête se dirigera ensuite vers les Maritimes, laissant de 20 à 40 cm de neige dans le nord du Nouveau-Brunswick jeudi. Le sud de la province et la Nouvelle-Écosse pourraient recevoir ces précipitations sous forme de pluie alors que les îles-de-la-Madeleine devraient recevoir un mélange de neige et de pluie. Encore là, la tempête sera accompagnée de forts vents.

Puis dans la nuit de vendredi, le Québec sera touché par un autre système provenant de l'ouest. Cette fois, des secteurs qui auront été épargnés lors de la première tempête de neige, comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l'Abitibi, devraient recevoir entre 10 et 15 cm de neige au cours de la nuit de vendredi à samedi.

André Cantin, météorologue à Environnement Canada, a offert une mince consolation aux Québécois impatients de ranger leur pelle. En parlant de ce deuxième soubresaut météorologique, il a spécifié que «ce ne sera pas une tempête majeure (et que) les vents vont être moins forts».

Il a ajouté qu'il y aura «quand même une bonne chute de neige, surtout pour les secteurs au nord du fleuve».

Selon M. Cantin, il est tout à fait normal de passer au travers d'une ou deux tempêtes de neige au mois de mars. Il explique que la période de transition entre l'hiver et le printemps est propice aux précipitations alors que s'affrontent des masses d'air plus chaudes avec des masses d'air qui contiennent beaucoup d'humidité.

À Montréal, des efforts ont déjà été déployés pour éviter que la situation ne vire au cauchemar pour les conducteurs. Avant même que les premiers flocons ne commencent à tomber, il y a eu de l'épandage de produits abrasifs et fondants. En outre, il est prévu qu'un millier de travailleurs soient déployés pour procéder au déblaiement de la neige.

Contrairement aux apparences, ces employés n'ont pas à composer avec un hiver plus rigoureux qu'à l'habitude. Depuis le début de la saison froide, la métropole a reçu environ 188 centimètres de neige. Il s'agit d'«une accumulation inférieure à la moyenne des 34 dernières années», selon un communiqué de la Ville.

PLUS:pc