NOUVELLES
10/03/2014 12:07 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Vanek et l'attaque du Canadien doit se mettre en marche cette semaine

MONTRÉAL - L'acquisition de Thomas Vanek à la date limite des transferts dans la LNH n'a pas encore porté ses fruits. Mais à la décharge de l'attaquant autrichien, il faut reconnaître qu'il n'a pas bénéficié des conditions idéales pour s'acclimater à ses nouveaux coéquipiers et à son nouvel environnement.

Vanek a retrouvé le Canadien (35-24-7) quelques heures avant l'affrontement contre les Coyotes à Phoenix et, en soirée, il n'a décoché qu'un seul tir au but, en plus d'afficher un différentiel de moins-1 en 15:34 de temps de jeu. Deux jours plus tard, contre les Sharks à San Jose, il a tiré trois fois en direction du gardien Antti Niemi et a distribué une seule mise en échec en 17:54. En conséquence, le meilleur marqueur du Canadien avec ses 53 points est toujours à la recherche d'un premier point dans son nouvel uniforme tricolore.

Il n'est toutefois pas le seul à avoir souffert en attaque au cours de ce voyage sur la côte ouest américaine. Au total, l'équipe n'a inscrit que six buts — en plus de celui d'Andrei Markov en fusillade contre les Ducks d'Anaheim — en quatre matchs.

L'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien a reconnu, à l'issue de la rencontre de samedi contre les Sharks, qu'il avait tenté des expériences en attaque de façon à trouver des combinaisons qui permettraient à ses hommes d'être plus productifs.

«Lors des 10 dernières minutes du match, nous avons tenté quelques expériences. Nous avons besoin d’équilibrer nos trios, a alors expliqué Therrien. Nous ne pouvons pas avoir qu’une seule ligne qui va produire. Nous avons besoin de créer plus d’offensive. Nous avons décidé de réunir les jeunes et mettre Vanek sur le flanc droit avec Desharnais.»

Heureusement pour Therrien et ses hommes, ils bénéficieront d'un calendrier moins chargé en début de semaine qui leur permettra de peaufiner l'attaque et d'instaurer une certaine chimie avec les nouveaux éléments. Ils ne pourront toutefois pas prendre leurs prochains adversaires à la légère — les Bruins de Boston, mercredi, les Sénateurs d'Ottawa, samedi, et les Sabres à Buffalo, dimanche — puisque chaque point de classement est essentiel dans la course aux séries éliminatoires avec 16 matchs à faire à la saison régulière.

La tâche promet d'être particulièrement difficile contre les Bruins (42-17-5), qui trônaient lundi au premier rang dans l'Association Est avec 89 points. D'ailleurs, ils n'ont pas encaissé de défaite en temps réglementaire à l'étranger depuis le 9 janvier, contre les Kings à Los Angeles.

Meszaros et Hemsky ont déjà un impact

L'attaquant Jarome Iginla, qui a inscrit son 550e but en carrière dimanche contre Roberto Luongo et les Panthers de la Floride, explique une partie des succès des Bruins avec une récolte de trois buts et deux mentions d'assistance au cours des cinq derniers matchs des siens.

«Je ne pense pas à ça, a dit Iginla au quotidien Boston Herald après le match. Je profite du moment présent. Au bout du compte, notre objectif est de terminer au sommet de notre association.»

Le défenseur Andrej Meszaros, acquis des Flyers de Philadelphie à la date limite des transferts, en est un autre chez les Bruins qui s'est illustré dimanche contre les Panthers. Meszaros n'a pas tardé à faire sentir sa présence aux côtés du capitaine Zdeno Chara à la ligne bleue, et il en a même profité pour inscrire son premier but avec sa nouvelle équipe dimanche.

«Je crois qu'il a bien joué à son premier match, a admis l'entraîneur-chef Claude Julien au Boston Herald. Il a fait de bonnes choses en attaque — en supériorité numérique, il a utilisé assez fréquemment son tir. En défensive, il a bien fait circuler la rondelle avec Zdeno (Chara). Mais c'était facile de voir qu'il pensait parfois un peu trop et qu'il tentait de s'ajuster à son nouveau système de jeu.»

Le Canadien, qui devra sa passer du défenseur Josh Gorges pendant un mois puisque celui-ci a été opéré pour une fracture de la main gauche lundi, affrontera ensuite les Sénateurs (28-25-11), détenteurs du 12e rang dans l'Est. Ces derniers tentent d'effectuer une remontée au classement après avoir acquis l'attaquant Ales Hemsky des Oilers d'Edmonton, mercredi dernier. Hemsky s'est révélé être la bougie d'allumage de ses partenaires de trio Jason Spezza et Milan Michalek samedi contre les Jets de Winnipeg. Ils ont d'ailleurs complété le match avec une récolte de neuf points, dans un gain éclatant de 5-3 au MTS Centre.

«Nous étions à la recherche d'une étincelle pour 'Spezz', Milan et lui, a mentionné l'entraîneur-chef des Sénateurs Paul MacLean au Ottawa Citizen. Ils ont souvent la possession de la rondelle et ont fait de belles choses avec elle. Ils ont aussi mieux joué en défensive, avec plus d'intensité. C'est un bon signe.»

Le CH complétera sa semaine d'activités en rendant visite aux Sabres (19-37-8), la pire équipe du circuit Bettman.

PLUS:pc