NOUVELLES
10/03/2014 09:33 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

USA: eBay rejette les candidats d'Icahn à son conseil d'administration

Le groupe américain de distribution en ligne eBay a rejeté lundi les deux candidats pour son conseil d'administration proposés par l'investisseur activiste Carl Icahn, qui fait pression pour son démantèlement.

eBay avait révélé fin janvier que le milliardaire, célèbre pour ses joutes avec des dirigeants d'entreprises, réclamait une séparation de sa filiale de paiement PayPal, ce que le groupe refuse fermement. Carl Icahn, qui détient seulement 2,15% du capital du groupe, réclamait aussi la nomination de deux représentants au conseil d'administration.

"Après un examen attentif, le conseil d'administration a conclu que ce n'était pas des candidats qualifiés", a indiqué lundi dans un communiqué l'un des administrateurs d'eBay, Richard Schlosberg.

"Aucun n'a d'expérience ou d'expertise adéquate" et ils ne respectent pas les règles du groupe sur le cumul des mandats, explique-t-il, soulignant que "chacun est au conseil de quatre sociétés cotées" déjà, et que l'un des candidats de Carl Icahn est même co-directeur général d'une entreprise.

Dans des documents boursiers publiés parallèlement en vue de son assemblée générale annuelle, dont la date reste à déterminer, eBay recommande aussi à ses actionnaires de voter contre la proposition de scission de PayPal présentée par Carl Icahn.

Carl Icahn a l'habitude de jouer les trublions dans les entreprises où il investit, et occupe l'espace médiatique avec des déclarations péremptoires dans des lettres ouvertes aux actionnaires, des communiqués boursiers, ou des messages sur Twitter.

Son bras de fer avec eBay s'est particulièrement intensifié ces quinze derniers jours: le milliardaire a publié pas moins de six lettres ouvertes, avec des attaques personnelles contre certains dirigeants du groupe. Ce dernier y répond jusqu'ici point par point.

"L'incompétence inexcusable du (directeur général John) Donahoe a coûté plus de 4 millions de dollars aux actionnaires d'eBay", accuse à nouveau Carl Icahn dans son dernier opus lundi.

Il y met à nouveau en cause les conditions de la vente de Skype, dont eBay avait vendu 70% à un groupe d'investisseurs pour 1,9 milliard de dollars en 2009, mais qui avait été repris en intégralité seulement dix-huit mois plus tard par le groupe informatique Microsoft pour 8,5 milliards.

Carl Icahn critique tout particulièrement le rôle joué dans cette affaire par Marc Andreessen, un investisseur très écouté dans la Silicon Valley qui siège au conseil d'administration d'eBay mais faisait aussi partie du groupe ayant acheté les 70% de Skype à eBay.

eBay fait valoir pour sa part que Marc Andreessen s'est récusé lors des discussions sur Skype, et que son fonds était très minoritaire (3%) dans le consortium d'acheteurs.

soe/jum/sam

PLUS:hp