NOUVELLES
10/03/2014 09:36 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Sécurité ferroviaire: première journée de réunions à Washington

MONTRÉAL - Les membres de la Coalition municipale transfrontalière pour la sécurité ferroviaire ont rencontré lundi de hauts responsables de la sécurité des transports aux États-Unis avec l'objectif de transformer la législation encadrant le transport ferroviaire.

L'organisation qui regroupe des élus québécois, mais aussi du reste du Canada et des États-Unis, ont notamment partagé leurs préoccupations à Anthony Fox, secrétaire aux Transports des États-Unis, et Joseph C. Szabo, responsable de la Federal Railroad Administration.

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a témoigné du drame vécu par ses citoyens lorsqu'un train de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) a défiguré le coeur de sa ville.

Les échanges entre les représentants municipaux ont entre autres porté sur l'amélioration de l'état des infrastructures et du matériel roulant dans les périmètres urbanisés, le renforcement de la capacité de réponse en cas d'accident ferroviaire ainsi que sur l'importance d'établir une meilleure coordination entre tous les intervenants, de la prévention au rétablissement après le sinistre, a indiqué la Coalition par voie de communiqué.

Les élus ont insisté sur la nécessité pour les municipalités d'avoir plus d'informations sur le contenu des wagons qui circulent sur leur territoire. Une demande qui n'est pas étrangère aux événements de Lac-Mégantic, alors que la classification du pétrole transportée dans le train impliqué dans le drame était erronée.

La porte-parole du regroupement, Vicki May Hamm, qui est aussi mairesse de la ville de Magog. Sa municipalité était aussi traversée par les trains de la MMA. Selon elle, les discussions en cours font entrevoir des changements d'envergures.

«La teneur des discussions jusqu'à maintenant nous permettent d'entrevoir des avancées pour renforcer la sécurité ferroviaire à l'échelle nord-américaine», a déclaré Mme May Hamm, dans une déclaration publiée dans un communiqué, lundi soir.

La mairesse de de Lac-Mégantic estime qu'une réglementation «rigoureuse et cohérente» doit être adoptée pour «réduire de manière significative les risques de catastrophes dont les pertes humaines et financières dépasseraient largement les ressources consacrées à son application.»

Mme Roy-Laroche compte continuer de faire entendre la voix des élus qui demandent que les recommandations conjointes du Bureau de la sécurité du transport et du National Transportation Safety Board soient mises en place dans les plus brefs délais.

Le groupe rencontrera mardi au Capitole des élus du Congrès américain. Il doit tenir une conférence de presse en fin de matinée à l'ambassade canadienne.

PLUS:pc