POLITIQUE
10/03/2014 02:52 EDT | Actualisé 10/03/2014 02:53 EDT

PKP dans Saint-Jérôme : les acteurs locaux sous le choc

PC

L’annonce de la candidature de Pierre Karl Péladeau crée une onde de choc auprès des acteurs locaux de la circonscription de Saint-Jérôme, au point où certains sont craintifs à lui accorder leur confiance en vue du scrutin du 7 avril.

«On trouve ça très inquiétant. Nous avons une candidature qui représente les angoisses des riches et qui est loin des préoccupations des plus pauvres de la société», lance Linda Dery, coordonnatrice du Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL).

Pour elle, «le Parti québécois s’éloigne de ses valeurs sociales-démocrates avec la candidature de M. Péladeau.» «Il est le champion des lock-out et du démantèlement des conditions et des services aux employés dans les milieux de travail», dénonce la coordonnatrice du ROCL.

Des critiques tout aussi virulentes pour le président de la FTQ Laurentides-Lanaudière à l’égard du candidat péquiste. «Je trouve ça très dommage. Il a été un très mauvais patron, et le PQ envoie un très mauvais signal aux électeurs avec cette candidature», critique Réal Richard.

Le président questionne également la décision du PQ de proposer la candidature de Pierre Karl Péladeau à Saint-Jérôme, une «région dont les défis sont multiples», dit-il. «Il se présente dans un secteur qui est loin d’être florissant. Qu’est-ce qu’il va proposer pour aider les gens de Saint-Jérôme et régler les problèmes de la région?», questionne-t-il.

«Son bilan social est médiocre. Il nous faut conserver les emplois de qualité et travailler pour créer une économie forte à Saint-Jérôme et dans les régions de Laurentides-Launaudière. Les services communautaires sont également sous-financés depuis des années dans les deux régions», rappelle-t-il.

Trésorier de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Jérôme (CCISJ), Francis Lamontagne dit suivre avec intérêt la campagne locale du candidat péquiste, tout en évoquant certaines craintes.

«On souhaite avant tout que le prochain député soit présent dans le comté pour aider les entreprises », explique le porte-parole, critiquant au passage le travail et le manque de présence du député sortant de la Coalition avenir Québec, Jacques Duchesneau, dans la circonscription.

Une critique partagée par le président de la FTQ Laurentides-Lanaudière. «L’ancien député n’a pas été un homme très actif pour la circonscription », dit-il

Notons que l’actuel président de la CCISJ, André Guillemette, est l’éditeur des journaux de Québecor média dans la région de Saint-Jérôme. Il est, toutefois, en congé maladie, dit-on à la CCISJ.

INOLTRE SU HUFFPOST

PKP dans Saint-Jérôme