NOUVELLES
10/03/2014 12:39 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Les mises en chantier d'habitations ont augmenté au Canada le mois dernier

OTTAWA - Les mises en chantier d'habitations ont augmenté au Canada le mois dernier, mettant un terme à une série de légers reculs ayant débuté en novembre, mais il semble que la tendance à long terme soit au surplace, a annoncé lundi la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

L'agence estime que le nombre de mises en chantier a été de 11 097 en février. Sur une base de 12 mois, ce résultat correspond à un nombre désaisonnalisé annualisé de 192 094 mises en chantier, en hausse par rapport à celui de 180 481 de janvier.

Le nombre désaisonnalisé annualisé a atteint un sommet de 198 282 unités en octobre. Il a par la suite entrepris une légère glissade mensuelle jusqu'au mois de janvier.

Néanmoins, l'économiste en chef adjoint à la SCHL, Mathieu Laberge, a fait remarquer que la tendance des mises en chantier d’habitations était demeurée relativement stable depuis août, avec des variations d'un mois à l'autre de deux pour cent ou moins.

«Ces données cadrent avec les perspectives de la SCHL, selon lesquelles le marché de l'habitation sera stable en 2014», a indiqué M. Laberge.

Dans ses perspectives rendues publiques le 6 février, la SCHL a prédit que le nombre de mises en chantier atteindrait environ 187 300 en 2014, dans une fourchette comprise entre 176 600 et 199 800. Cela est relativement inchangé par rapport aux 187 923 unités de 2013.

Pour 2015, la SCHL s'attendait dans ses prévisions du 6 février à quelque 184 000 mises en chantier, dans une fourchette comprise entre 163 000 et 206 600 unités.

Le secteur de l'habitation est surveillé de près car il constitue une bonne indication de l'état de santé général de l'économie. En effet, la construction est source de nombreux emplois, les prêts hypothécaires représentent une importante partie des activités des banques, et de nombreuses familles canadiennes voient leur domicile comme leur plus important investissement et actif.

Février a été le mois le plus actif en matière de mises en chantier au Canada depuis novembre, lorsque le nombre désaisonnalisé annualisé était de 192 235 unités, et il a suivi une période de temps particulièrement mauvais, en décembre et janvier.

Dans les centres urbains, le nombre désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier a augmenté de 7,5 pour cent, à 175 584, en février, a indiqué la SCHL.

Les mises en chantier dans le segment des logements collectifs — copropriétés et appartements — ont augmenté de 13,3 pour cent, à 116 458, mais elles ont diminué de 2,4 pour cent dans celui des maisons individuelles, à 59 126.

Selon la SCHL, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier en milieu urbain a augmenté dans l'Atlantique et au Québec. Il est demeuré stable en Ontario et a régressé dans les Prairies et en Colombie-Britannique.

PLUS:pc