NOUVELLES
10/03/2014 04:38 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Les minières font reculer le TSX et les ressources reculent avec la Chine

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé la séance de lundi sans grand changement, subissant les pressions des actions des sociétés minières tandis que les cours des matières premières retraitaient à la suite de la publication de données jugées décevantes sur le commerce chinois.

L'indice composé S&P/TSX s'est emparé de 2,98 points pour terminer la journée à 14 302,06 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,09 cent US à 90,08 cents US.

Des données publiées lundi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement ont montré que le rythme des mises en chantier était reparti à la hausse en février. La hausse par rapport au mois de janvier est la première augmentation mensuelle à ce chapitre depuis octobre.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 34,04 points à 16 418,68 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,87 point à 1877,17 points et que l'indice composé du Nasdaq a échappé 1,77 point à 4334,45 points.

Les exportations chinoises ont effectué un plongeon inattendu de 18 pour cent en février. La cible de croissance économique officielle de 7,5 pour cent pour l'année 2014 s'appuie notamment sur une croissance estimée de 7,5 pour cent pour les échanges commerciaux de la Chine. Depuis le début de l'année, les chiffres sur les importations et les exportations dévoilés par les autorités font plutôt état d'une diminution de 4,8 pour cent.

La faiblesse des données chinoises est souvent un élément négatif pour le parquet torontois — fortement exposé aux matières premières — puisqu'elle exerce une pression sur les valeurs des cours des ressources, ce qui, généralement, fait retraiter les titres des secteurs de l'énergie et des mines.

Le secteur des métaux de base a affiché les pertes les plus importantes du parquet torontois lundi, avec un recul de près de trois pour cent. Le cours du cuivre a souffert des données sur la Chine et rendu 5 cents US à 3,03 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. Son prix avait déjà plongé de 14 cents US vendredi.

Le secteur aurifère a perdu environ 0,65 pour cent, même si le prix du lingot a grimpé de 3,30 $ US à 1341,50 $ US à New York. Barrick Gold (TSX:ABX) a annoncé lundi son intention de vendre une participation d'environ 10 pour cent qu'elle détient indirectement dans African Barrick à des investisseurs institutionnels. D'après les chiffres en vigueur lundi, la valeur de ces actions serait de plus de 233 millions $. Le titre de Barrick a effacé lundi 18 cents à 21,90 $.

Le secteur de l'énergie a avancé de 0,07 pour cent, mais la faiblesse des données étrangères a fait retraiter le cours du pétrole brut de 1,46 $ US à 101,12 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

L'indice de référence de la Bourse de Toronto a été appuyé par les modestes gains des secteurs de la consommation de base et de la finance.

PLUS:pc