NOUVELLES
10/03/2014 12:44 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Disparition de l'avion de la Malaysia: similitudes et divergences avec l'AF447

La disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines présente des similitudes et des divergences avec l'accident du vol AF447 d'Air France qui reliait Rio de Janeiro à Paris, survenu au dessus de l'Atlantique en juin 2009.

Les similitudes:

- Dix-sept jours après sa disparition des radars, le Boeing n'a toujours pas été localisé. L'épave de l'Airbus A330 d'Air France avait été localisée en avril 2011, près de deux ans après sa disparition. Seules quelques pièces de l'appareil, dont l'empennage, avaient été récupérées une semaine après le crash.

- Le nombre de passagers (239 passagers dont 12 membres d'équipage) est comparable à celui d'Air France (228 passagers dont 12 membres d'équipage).

- Le Boeing 777-200, comme l'Airbus A330, est considéré comme un appareil extrêmement fiable, avec un grand nombre d'exemplaires en service et peu d'accidents.

- L'équipage n'a pas émis de message de détresse.

- L'avion avait été endommagé au sol, puis réparé. Dans le cas d'Air France, cet événement n'a joué strictement aucun rôle dans l'accident.

Les divergences:

- L'AF447 avait laissé des traces grâce aux messages automatiques ACARS (messages d'anomalies, de pannes ou d'arrêt de système). Vingt-quatre messages avaient ainsi été envoyés en quatre minutes. Selon les autorités malaisiennes, le système ACARS --de même que le transpondeur -- ont été délibérément coupés sur le Boeing.

- Les deux avions étaient en croisière au moment de leur disparition mais dans le cas de la Malaysia, l'avion a rapidement pris un cap opposé à son plan de vol, vers l'océan Indien, volant ensuite plusieurs heures, probablement jusqu'à épuisement de ses réserves de carburant.

- L'AF447 s'étant abîmé dans des eaux internationales, les enquêteurs français ont été légalement mandatés pour les investigations. Dans le cas de Malaysia, tant que l'on ne sait pas où l'avion s'est écrasé, on ne sait pas quelles sont les autorités compétentes.

Similitudes ou divergences? Ce que l'on ne sait pas à ce jour:

- L'avion de Malaysia s'est-il abîmé en un seul morceau? Celui d'Air France était tombé en un seul morceau à plat.

- L'appareil de Malaysia a-t-il rencontré des problèmes techniques?

- Le Boeing s'est-il abîmé en mer?

L'AF447 a disparu dans une zone non couverte par les radars, englouti à 3.900 mètres de profondeur.

Si les débris repérés dans le sud de l'océan Indien appartiennent au Boeing, les recherches pourraient s'avérer plus compliquées encore que pour celles de l'AF447. Même en cas de dérive nord-sud, la zone se situe à des milliers de km des côtes australiennes dans une région de mer houleuse et de vents forts.

- L'appareil a-t-il été désintégré en vol? Les enquêteurs semblent écarter cette hypothèse, le Boeing ayant volé pendant plusieurs heures après sa disparition.

Dt-gab/fmp/ml

PLUS:hp