NOUVELLES
10/03/2014 05:25 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Brésil: 40.000 travailleurs pénitentiaires en grève à Sao Paulo

Quelque 40.000 travailleurs pénitentiaires de l'Etat de Sao Paulo ont entamé lundi une grève d'au moins deux jours pour exiger de meilleurs salaires et conditions de travail, ont indiqué leurs dirigeants syndicaux.

"C'est une grève à partir d'aujourd'hui et qui se poursuivra au moins jusqu'à mardi, quand nous aurons une réunion avec des autorités du gouvernement" local, a déclaré à l'AFP Cicero Felix de Souza, secrétaire du syndicat des agents pénitentiaires de Sao Paulo.

D'après lui, quelque 40.000 travailleurs ont cessé le travail, parmi lesquels ceux qui assurent les transfèrements de prisonniers ou ceux qui occupent des fonctions administratives ou de surveillance.

Les grévistes se plaignent également du surpeuplement des prisons.

Un communiqué du secrétariat de l'administration pénitentiaire (SAP) souligne que les "présidents de tous les syndicats qui représentent le système pénitentiaire de Sao Paulo savent qu'une réunion a été fixée à mardi" avec les autorités de l'Etat.

Mais les grévistes affirment qu'ils tentent en vain de négocier leurs conditions de travail et salariales depuis plus d'un an avec les autorités de l'Etat et qu'ils ont décidé fin février de se mettre en grève.

Il y a 158 prisons dans l'Etat de São Paulo qui dépendent de la SAP et sont les plus touchées par le mouvement de grève. Elles abritent 210.000 des 213.800 détenus de tout l'Etat, le plus peuplé du Brésil.

On dénombre actuellement 548.000 prisonniers dans ce pays de 200 millions d'habitants et il faudrait 207.000 places supplémentaires pour éviter le surpeuplement des prisons, selon l'ONG de défense des droits de l'Homme Conectas.

nr/cdo/mr

PLUS:hp