POLITIQUE
10/03/2014 11:52 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Anarchopanda sera candidat pour le Parti nul dans Hochelaga-Maisonneuve

PC

La mascotte Anarchopanda, devenue célèbre au cours du conflit étudiant de 2012, rompt avec ses convictions anarchistes pour se lancer en politique active.

Le professeur de philosophie Julien Villeneuve, qui prête vie à la peluche géante au cours de manifestations publiques, pose sa candidature dans la circonscription montréalaise d'Hochelaga-Maisonneuve sous la bannière du Parti nul.

Le Parti nul réclame la reconnaissance et la comptabilisation des votes blancs. M. Villeneuve déplore que les électeurs désabusés doivent annuler leur vote ou s'abstenir - deux options qui ne sont pas prises en considération dans le résultats électoraux - pour témoigner de leur désapprobation de l'ensemble de la classe politique.

Le Parti nul encourage ainsi les électeurs à démontrer leur insatisfaction envers l'offre politique générale en ne votant pour aucun des candidats des partis politiques traditionnels. « [...] L'abstention consiste à ne pas se prévaloir de son droit de vote, ce qui, même lorsqu'il s'agit d'un geste de protestation volontaire et réfléchi, risque toujours d'être interprété comme un simple désengagement politique ou, pire encore, comme un acquiescement tacite à la situation sociale et politique actuelle », explique le site du parti. « D'autre part, le bulletin de vote délibérément annulé sera assimilé à la catégorie des "votes rejetés", non considérés dans le résultat de l'élection. »

Le Parti nul souhaite ainsi donner une voix à ceux qui désirent se taire le jour de l'élection. Ses candidats n'ont aucunement l'intention d'être élus. Ils veulent tout simplement permettre à ceux qui le désirent d'annuler leur vote en « envoyant un message clair ».

Le chef du parti, Renaud Blais, soutien que « si, par des circonstances abracadabrantes, un candidat nul était élu comme député, puisqu'on n'a pas de plateforme ou d'idéologie à défendre, notre mandat se limiterait tout simplement à faire en sorte que des citoyens puissent exprimer directement au Parlement les raisons qui les ont amenés à voter pour un candidat nul ».

Fondé en avril 2009, le parti a présenté 10 candidats lors du dernier scrutin.

Professeur de philosophie au Collège de Maisonneuve, l'homme derrière Anarchopanda s'est fait connaître pendant les manifestations étudiantes du printemps 2012. Affublé d'un costume de panda en peluche, il avait l'habitude d'offrir des câlins aux membres des forces policières. Il est ensuite devenu le symbole des opposants au règlement antimasque P-6.

> Élections 2014: toutes les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui se présente? Qui ne se présente pas?
La campagne électorale en images