NOUVELLES
09/03/2014 06:24 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Rallye du Mexique - "Une course comme on les aime", souligne Sébastien Ogier

Le Français Sébastien Ogier (VW), vainqueur dimanche de son deuxième rallye du Mexique de rang et de nouveau leader du Championnat du monde, s'est déclaré "heureux" de renouer avec la victoire après un rallye de Suède décevant.

Q: Comme en 2013, vous écrasez la concurrence au Mexique. Quelle est votre recette ?

R: Tout d'abord, on a une superbe voiture et une superbe équipe. La Polo était forte et rapide. Après, avec Julien (Ingrassia, son co-pilote), on a aussi fait un très bon travail. On a poussé quand il le fallait, et ensuite on a contrôlé la course. En plus, on remporte la Power stage et on reprend les devants du championnat du monde. C'est une course comme on les aime.

Q: Comment avez-vous abordé la Power Stage qui pouvait vous permettre de reprendre le dessus sur votre coéquipier Jari-Matti Latvala au championnat du monde ?

R: C'est une belle spéciale où il est difficile de faire une erreur. Déjà, l'an dernier j'avais réussi à prendre les trois points sans prendre trop de risques. Avant le départ, j'ai bien pensé à l'option de laisser Jari-Matti la gagner pour partir en deuxième position au Portugal, mais à la sortie ça aurait été trois points de perdus. Je ne suis pas non plus effrayé d'ouvrir la route au Portugal, ça aurait été dommage de laisser ces points en route.

Q: La colère a-t-elle été l'un des moteurs de votre victoire au Mexique après la déconvenue connue en Suède ?

R: Oui, j'étais en colère après ma petite erreur en Suède qui a brisé une très belle série de victoires. Mon erreur n'était pas grosse mais je l'ai payé cash. Pour le Mexique, j'avais annoncé que seule la victoire nous intéressait. Notre course fut bien maîtrisée. On a réussi à prendre assez rapidement la tête, malgré l'handicap d'être deuxième sur la route le premier jour. Ensuite, on a contrôlé la course en poussant quand il y avait besoin.

Q: Avec Latvala vous dominez le championnat du monde et prenez les deux premières places du rallye du Mexique. C'est un week-end parfait pour Volkswagen ...

R: Oui, ça fait un moment que ça marche bien pour nous. On a remporté les sept derniers rallyes. L'équipe fait vraiment du bon boulot. C'est une satisfaction pour l'équipe. Avec Jari-Matti on rapporte de bons résultats. Pour le moment, on domine le championnat mais les autres ne sont pas si loin que ça en terme de chronos, notamment Mads Ostberg. Ils ont été un peu inconstants ce week-end, mais on ne peut pas se relâcher.

Q: Vous remportez toutefois ce premier rallye sur terre avec une marge confortable. Pensez-vous pouvoir écraser la concurrence comme la saison dernière, même si Latvala reste proche au classement général ?

R: Notre début de saison est quasiment aussi bon que celui de l'an dernier. La seule différence c'est que Jari-Matti est, lui, bien mieux parti. C'est donc loin d'être parti pour une écrasante domination. Depuis le début de saison, Jari-Matti fait du bon boulot. Il vient de faire deux très belles courses de rang, pour lui c'est une belle constance (rires). Il dit que son coach mental lui fait du bien et a priori ça se confirme sur la route. Tant mieux pour lui. C'est un pilote qui va vite depuis longtemps et on a toujours répété que quand il ferait moins d'erreurs ce serait un sérieux client. Il semble sur la bonne voie. Pour le moment rien n'est fait, seuls trois points nous séparent. C'est en tout cas une satisfaction pour nous deux d'avoir pris un peu de marge vis à vis de la concurrence.

str-syd/jta

PLUS:hp