DIVERTISSEMENT

Poursuite de 300 000$ : Mariloup Wolfe tient tête à Gab Roy

09/03/2014 04:30 EDT | Actualisé 09/03/2014 04:49 EDT
Agence QMI

Mariloup Wolfe intente une poursuite de 300 000$ contre le blogueur Gab Roy, en réponse au texte particulièrement grossier la concernant, que ce dernier avait publié sur son blogue, en octobre dernier.

C’est la chroniqueuse du Journal de Montréal, Sophie Durocher, qui a rapporté cette information, samedi. Mariloup Wolfe a ensuite confirmé dimanche, en entrevue avec ICI Radio-Canada.

«Ce que Gab Roy a fait est pour moi inacceptable, ce n’est pas dans mes valeurs à moi, a-t-elle souligné. J’ai sorti ça pour la Journée des femmes, je pense que c’est symbolique.»

De fait, selon le Journal de Montréal, Mariloup Wolfe a déposé sa requête en Cour Supérieure vendredi, justement pour que son geste soit rendu public le samedi 8 mars, qui est la Journée internationale de la femme. Mariloup Wolfe juge avoir été «humiliée, dénigrée, discréditée, ridiculisée, diffamée et atteinte dans son honneur, son intégrité et sa réputation.» Elle avance aussi avoir «subi un stress énorme et une anxiété constante» après la parution du billet de Gab Roy.

«Je le fais aussi beaucoup, évidemment, pour moi, mais beaucoup pour les femmes. Je pense qu’il y en qui n’ont pas nécessairement la chance de pouvoir poursuivre, puis des femmes vivent ça tous les jours», a aussi déclaré Mariloup Wolfe à ICI Radio-Canada.

Le Journal de Montréal a spécifié que les montants éventuellement obtenus de la poursuite seraient versés à des groupes oeuvrant contre la violence faite aux femmes.

Vulgarité

Ces événements remontent à octobre dernier. Gab Roy sévissait sur le web avec son blogue, LeVraiGabRoy.com, où il donnait dans l’humour corrosif, depuis plusieurs mois, mais son texte sur Mariloup Wolfe a suscité de vives réactions sur la toile. Le controversé personnage y dépeignait de façon extrêmement vulgaire un fantasme sexuel impliquant la comédienne et réalisatrice, en utilisant des termes offensants. Gab Roy a écrit cette «blague», selon ses propres dires, dans la foulée des rumeurs qui circulaient concernant une possible rupture entre Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe, démenties depuis.

Ce texte a soulevé un tollé, et celui qui se définit comme un humoriste a, quelques jours plus tard, essayé de calmer les ardeurs de ses détracteurs en s’excusant sur son portail.

«Je voudrais m’excuser aux gens que j’ai pu offenser, mon but était au départ de faire rire mes lecteurs habituels. Jamais je n’aurais cru que ce billet aurait un tel rayonnement. Les propos tenus dans ce billet, bien qu’inexcusables, étaient caricaturaux. Merci de prendre mes explications en considération», avait-il exprimé.

Tout le monde en parle

Quelques semaines plus tard, au début décembre, Gab Roy était invité sur le plateau de Tout le monde en parle à ICI Radio-Canada Télé. Son passage n’a pas fait l’unanimité, avant, pendant et après l’enregistrement de l’émission. Questionné sur ses intentions par rapport à Mariloup Wolfe, Gab Roy a tenté un autre mea culpa maladroit pendant qu’à ses côtés, les autres invités, parmi lesquels France Beaudoin et le docteur Réjean Thomas, le toisaient d’un air désapprobateur.

«J’ai été idiot, a-t-il reconnu. Le billet est resté en place pendant six heures. Je l’ai effacé. Je me suis excusé et je profite de la tribune que j’ai en ce moment pour me réexcuser auprès de ceux que j’ai offensés. C’était une erreur.»

Samedi, plusieurs personnes ont relayé la nouvelle de la poursuite de Mariloup Wolfe contre Gab Roy sur les réseaux sociaux. Un grand nombre a appuyé l’actrice sans réserve, mais d’autres se sont portés à la défense de Gab Roy. C’est, entre autres, le cas de l’humoriste Mike Ward.

«#MariloupWolfe poursuit #GabRoy pour $300K parce qu’elle a été humiliée, dénigrée, discréditée, ridiculisée… gimme a fucking break», a-t-il écrit sur Twitter, avant de publier, quelques minutes plus tard : «300 milles pour un texte qui a été retiré 2h après sa parution, damn… est payée cher de l’heure la Mariloup»

Dans les prochaines semaines, Mariloup Wolfe s’envolera vers le Maroc, où elle participera au Rallye Aïcha des Gazelles. Le film Le coq de Saint-Victor, auquel elle a prêté sa voix, est toujours à l’affiche, et elle a aussi réalisé des épisodes de 30 vies qui seront bientôt diffusés.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques réactions à l'invitation de Gab Roy à TLMEP