NOUVELLES
09/03/2014 07:58 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Le pape appelle à "construire sa vie sur l'essentiel", avant la retraite de Carême

Le pape François a appelé les fidèles à "construire leur vie sur l'essentiel", dimanche lors de l'Angélus, avant de partir en autocar pour un village au sud de Rome où il sera pendant six jours en retraite spirituelle de Carême.

"Nous devons nous défaire des idoles, des choses vaines", a déclaré le pontife argentin devant une foule enthousiaste, sous un soleil printannier place Saint-Pierre.

Il commentait le passage de la Bible où Satan cherche, en plein désert, à soumettre le Christ à la tentation.

Trois heures plus tard, vers 15H00 GMT, le pape a quitté le Vatican avec une délégation de 82 autres membres de la Curie en direction du village d'Ariccia, à bord d'un grand autocar et d'un mini-bus.

Dans le style informel qu'il affectionne, le pape, assis aux premiers rangs de l'autocar, a salué d'un signe de la main les curieux qui s'étaient massés devant les grilles pour voir passer l'inhabituel cortège.

Le pape ne sera donc pas au Vatican pour le premier anniversaire de son élection le 13 mars 2013 et pendant cette période, toutes les audiences y compris l'audience générale du mercredi place Saint-Pierre seront suspendues.

Les méditations sur le thème de "la purification du coeur" qui débuteront dès dimanche soir seront conduites par le père Angelo De Donatis, simple prêtre de l'église San Marco Evangelista à Rome.

Jusqu'ici ces retraites spirituelles, souvent menées par des cardinaux ou archevêques, se tenaient au Vatican.

Interviewé par la télévision TGcom24, l'un des participants Mgr Mario Toso, secrétaire du Conseil pontifical de la justice et la paix a jugé "sympathique" l'idée de transporter les membres de la Curie en autocar jusqu'au couvent d'Ariccia, dans les Castelli Romani, au sud-est de Rome.

"Cela montre que nous sommes une famille, la caravane de Dieu, des gens qui travaillent tous pour la même cause", a-t-il dit. Le prélat a confirmé qu'évêques et cardinaux payeraient leur séjour. "C'est une décision très sage, nous avons tous un salaire et donc c'est logique que nos employeurs ne versent pas des sommes en plus pour financer les exercices spirituels de chacun", a-t-il dit.

A l'Angélus, le pape a demandé aux fidèles de prier pour lui et ses "collaborateurs de la Curie romaine" participant aux exercices spirituels qui dureront jusqu'à vendredi.

"Dans ses réponses, le Seigneur nous rappelle que +l'homme ne vit pas que de pain mais de toute parole sortie de la bouche de Dieu+", a souligné le pape.

Il a estimé que "ceci nous donne la force, nous soutient dans la lutte contre la mentalité mondaine qui abaisse l'homme au niveau de ses besoins primaires, lui fait perdre la faim de ce qui est vrai, bon et beau, la faim de Dieu et de son amour", a ajouté le pape.

L'ex-archevêque de Buenos Aires a cité "trois tentations" auxquelles résister: le "bien-être économique", un "style spectaculaire et miraculeux" et "le raccourci du pouvoir et de la domination".

Sortant de son discours écrit à l'avance, le pape a appelé à se rappeler de la leçon de Jésus face au Diable qui est "un grand séducteur": "au moment où nous sommes soumis à des tentations, pas de dialogue avec Satan, il faut seulement se référer aux paroles du Seigneur, cela nous sauvera".

"Il ne faut jamais discuter avec Satan mais suivre la route indiquée par le Père sans compromission avec le péché et la logique du monde", a-t-il ajouté.

fka/bap

PLUS:hp