NOUVELLES
09/03/2014 12:33 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Décès de Gerard Mortier: les hommages se multiplient en Belgique

Les hommages se multipliaient dimanche en Belgique pour saluer le talent de "visionnaire" du grand directeur d'opéra belge Gerard Mortier et la "perte incommensurable pour le monde de l'opéra" causée par son décès annoncé dimanche.

"Notre pays perd une personnalité visionnaire et généreuse", a réagi le Premier ministre belge Elio Di Rupo, sur son compte Twitter, en adressant ses condoléances aux proches de l'ancien directeur d'opéra, qui a fait ses classes au théâtre de la Monnaie à Bruxelles de 1981 à 1992.

Il "n'a eu de cesse de renouveler le genre avec la volonté de le rendre accessible au plus grand nombre", a renchéri la ministre fédérale de la Culture, Fadila Laanan, voyant en Gerard Mortier "un visionnaire, un questionneur d'âmes et un découvreur de talents qui a donné à l'opéra des airs de révolution".

C'est du théâtre de la Monnaie, son ancienne maison, que sont venus les hommages les plus vibrants. "La disparition de Gerard Mortier représente une perte incommensurable pour le monde de l'opéra et tout particulièrement pour la Monnaie. Si notre maison occupe aujourd'hui une place de premier rang dans le paysage lyrique européen, c'est dans une large mesure grâce à lui", indique le théâtre dans un communiqué.

"La Monnaie perd en Gerard Mortier un de ses grands directeurs, mais aussi une référence et un ami irremplaçable, dont elle a, après son départ, perpétué l'héritage artistique et dont la vision continuera de la guider longtemps après sa mort", peut-on encore lire.

"Son esprit est immortel", a renchéri Peter de Caluwe, l'actuel directeur du théâtre royal, qui prévoit d'organiser prochainement un hommage à M. Mortier.

En attendant, la nouvelle création mondiale de Philippe Boesmans "Au monde" lui sera dédiée.

En Flandre, région dont Gerard Mortier est originaire, les hommages ont également afflué. "Une voix très importante qui s'est battue pour l'art dans notre monde actuel s'est éteinte", a réagi dimanche l'Opéra de Flandre (Vlaamse Opera) qui lui dédiera sa présentation ce dimanche d'"Otello" de Rossini.

Né à Gand en 1943, Gerard Mortier a été un directeur d'opéra globe-trotteur. Il est passé par le Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles, le Festival de Salzbourg mais aussi l'Opéra de Paris jusqu'en 2009 avant de rejoindre le Teatro Real de Madrid.

may/ai

PLUS:hp