NOUVELLES
09/03/2014 04:28 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Cinq Colombiens tués dans un Etat frontalier du Venezuela

Cinq Colombiens, portés disparus depuis vendredi, ont été assassinés dans un Etat frontalier du Venezuela et leur corps rapatriés dimanche, a annoncé le ministre colombien de la Défense Juan Carlos Pinzon.

"Des personnes sont passées de la Colombie au Venezuela il y a quelques jours. L'une d'elles a réchappé à ce massacre", a déclaré le ministre à la télévision colombienne RCN. Le survivant est ensuite revenu pour avertir les familles des victimes.

Selon M. Pinzon, des proches des victimes ont demandé en vain l'aide des autorités vénézuéliennes, avant d'aller eux-même déterrer leurs cadavres pour les ramener en Colombie.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ces meurtres. "On dit que ces personnes pourraient avoir des antécédents judiciaires", même si "rien ne justifie un massacre de cette nature", a ajouté le ministre de la Défense.

Depuis un mois, le Venezuela est secoué par une vague de manifestations contre la criminalité et le coût de la vie qui s'est soldée jusqu'ici par un bilan de 20 morts et près de 300 blessés. La Colombie partage avec ce pays plus de 2.200 kilomètres de frontières, une région propice aux activités de contrebande et où sont présents plusieurs groupes illégaux.

En raison des législatives colombiennes qui se déroulent dimanche, la frontière entre les deux pays voisins est fermée dimanche comme c'est l'usage durant les élections.

pcp/vel/pz/mr

PLUS:hp