POLITIQUE

La CAQ souhaite récupérer l'argent volé par la corruption

09/03/2014 10:34 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT
PC

Un gouvernement de la Coalition avenir Québec forcerait les entreprises impliquées dans des stratagèmes de corruption  et de collusion à rembourser « les centaines de millions de dollars volés aux Québécois », a annoncé le chef de la CAQ, François Legault, lors d'une conférence de presse à Montréal dimanche.

Pour avoir le droit de soumissionner aux contrats publics, les entreprises fautives devraient négocier avec le gouvernement afin de rembourser l'État en argent comptant ou en offrant des actions de leur société.

« Ça n'a pas de bon sens, que la loi qui a été déposée par le Parti québécois permette actuellement à toutes ces entreprises-là d'avoir des contrats publics », s'est indigné François Legault en parlant de grandes entreprises comme SNC-Lavalin et Genivar.

Avec sa proposition, M. Legault estime pouvoir récupérer 300 millions de dollars d'ici 2015-2016, soit 10 % des sommes qui ont été « volées », selon l'évaluation de la CAQ. Ces fonds permettraient à un gouvernement de la Coalition de remplir sa promesse d'abaisser le fardeau fiscal de la classe moyenne.

Selon le chef de la CAQ, le gouvernement du Parti québécois s'est trainé les pieds dans ce dossier. « Mme Marois était trop pressée d'aller en élections pour aller de l'avant et commencer à récupérer les sommes volées », a-t-il dit.

> Élections 2014: toutes les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne

INOLTRE SU HUFFPOST

La campagne électorale en citations
La campagne électorale en images