NOUVELLES
08/03/2014 06:25 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Ukraine : Barroso "espère toujours" une solution pacifique

Le président de la Commission Européenne José Manuel Barroso "espère toujours" un effort en vue d'une solution pacifique et négociée en Ukraine, et l'Europe "ne veut pas de confrontation" à ce sujet, a-t-il indiqué samedi à Athènes.

Martelant le mot "paix" à au moins une dizaine de reprises, M. Barroso, qui participait à Athènes au 6ème sommet des régions et des villes, a expliqué que "le but" de l'Union européenne pour l'Ukraine était "très clair : c'est la paix, la stabilité et la prospérité".

"Nous n'avons aucune ambition concernant l'Ukraine, a-t-il assuré, nous essayons de faire comprendre à nos partenaires russes que l'association (avec l'Ukraine, ndlr) n'est pas contre la Russie".

"Nous ne voulons pas d'une confrontation au sujet de l'Ukraine", a-t-il insisté.

"Ce dont nous avons besoin, c'est de paix, d'une paix régionale, d'une paix continentale et d'une paix mondiale", a poursuivi M. Barroso.

"C'est pourquoi, a-t-il poursuivi, j'espère toujours qu'un effort sera fait pour parvenir à une solution pacifique et négociée, qui inclura bien sûr le gouvernement ukrainien".

"La paix est le bien le plus précieux de l'Europe", a-t-il encore ajouté.

L'Union européenne s'est engagée cette semaine à fournir une assistance d'au moins 11 milliards d'euros à l'Ukraine, qui est au bord de la faillite, et a décidé jeudi de signer avant les élections du 25 mai dans le pays le volet politique de l'accord d'association avec Kiev.

Samedi matin, le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a indiqué être ouvert à un dialogue "honnête, d'égal à égal" avec les puissances étrangères au sujet de l'Ukraine, alors que les forces russes contrôlent depuis une semaine la péninsule ukrainienne de Crimée.

od/ia

PLUS:hp