NOUVELLES
08/03/2014 09:14 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Les autorités libyennes menacent de couler un pétrolier de la Corée du Nord

Les rebelles qui contrôlent plusieurs ports de l'est de la Libye ont commencé samedi à charger du pétrole dans les cuves d'un navire-citerne battant pavillon nord-coréen, défiant les autorités de Tripoli.

Le premier ministre libyen, Ali Zeidan, a prévenu que la marine libyenne n'hésiterait pas à couler le pétrolier « Gloire du matin », qui a accosté dans le port d'Es Sider, l'un des principaux du pays, s'il cherche à rejoindre la haute mer.

« Nous ouvrirons le feu sur le pétrolier s'il ne suit pas les instructions en appareillant. Ce sera une catastrophe écologique », a prévenu le chef du gouvernement, ajoutant que ce chargement de brut constituait une violation de la souveraineté libyenne.

Les autorités ont demandé l'arraisonnement du navire et l'arrestation de son équipage, a-t-il précisé.

Les rebelles autonomistes de l'est de la Libye ont promis, par la voix de leur premier ministre autoproclamé, Abb-Rabbo Albarassi, de riposter à toute attaque des forces gouvernementales.

« Le chargement a commencé », a dit un débardeur à Reuters, qui a également reçu la confirmation auprès d'un porte-parole de la compagnie nationale libyenne des pétroles (NOC).

Les éléments armés qui contrôlent les terminaux pétroliers de l'Est libyen réclament davantage d'autonomie pour leur région, la Cyrénaïque, et une plus grande part des revenus du pétrole.

« Nous avons commencé à exporter du pétrole. C'est notre première livraison », a dit un porte-parole des rebelles qui se sont emparés d'Es Sider et de deux autres ports.

PLUS:rc