NOUVELLES
08/03/2014 03:01 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Formule 1 - Gros plan sur quelques points du nouveau règlement 2014

Gros plan sur quelques points cruciaux et novateurs du nouveau règlement technique et sportif de la Formule 1, à une semaine du début de la saison 2014, le 16 mars à Melbourne pour le Grand Prix d'Australie:

1. Moteurs:

C'est le changement le plus radical de 2014, une révolution technique comme la F1 n'en avait pas connue depuis près de 20 ans. Un motoriste a disparu, Cosworth, et les trois autres (Renault, Mercedes, Ferrari) ont mis les moyens financiers et humains qu'il fallait pour développer pendant trois ans un "groupe propulseur" complètement nouveau.

Le nouveau V6 (1,6 litre de cylindrée) turbocompressé est associé à deux systèmes de récupération d'énergie, au freinage (cinétique) et à l'échappement (thermique). Il remplace le V8 atmosphérique de 2,4 litres associé à un seul système de récupération d'énergie cinétique, au freinage (KERS).

La principale différence, c'est que l'énergie électrique récupérée (160 chevaux maximum), stockée dans des batteries placées devant le moteur, au dessus du réservoir de carburant, peut être utilisée pendant 30 secondes par tour, lors des phases d'accélération, alors que le KERS donnait 80 chevaux maximum, pendant 6 à 7 secondes par tour, dans des portions définies à l'avance.

2. Aérodynamique:

Trouver une place aux systèmes de récupération d'énergie, plutôt volumineux, et aux batteries, a obligé les ingénieurs à revoir les coques et à dessiner de nouveaux pontons, avec de nouveaux emplacements pour les radiateurs. Car le refroidissement de tous les systèmes électroniques sera crucial, surtout pendant les GP les plus longs, disputés en pleine chaleur.

D'autres changements significatifs de la règlementation (nez plus bas, aileron avant plus étroit, disparition du volet inférieur de l'aileron arrière) ont obligé les ingénieurs à chercher de l'appui aérodynamique autrement, notamment au niveau du train arrière, très sollicité par le surcroît de puissance électrique.

3. Consommation d'énergie:

Alors que la consommation de carburant était limitée par la contenance du réservoir et le besoin de ravitailler, avec un handicap de poids et donc de vitesse associé à la quantité d'essence embarquée, le nouveau système de calcul est radicalement différent: 100 kg maximum de carburant (soit 140 litres environ) embarqués en début de course, et surtout un débit fixé à l'avance et contrôlé par un débitmètre très précis, ce qui interdit de consommer plus pendant quelques tours, avec plus de puissance, pour rattraper le retard accumulé sur la piste. Les stratégies seront d'autant plus complexes à décider... et à appliquer.

4. Points doublés au Grand Prix d'Abou Dhabi:

C'est une idée originale de Bernie Ecclestone, le grand manitou de la F1, qui souhaitait doper l'audience des derniers GP de la saison, tout en évitant un sacre prématuré de Sebastian Vettel, comme en 2011 et 2013. Certains souhaitent, comme "Mr E", que d'autres GP donnent lieu à des points doublés, pour des raisons plus commerciales que sportives, mais les avis divergent sur les autres GP à choisir (Monaco, Spa ?) et sur le timing (en cours de saison, en fin de saison ?).

dlo/ol/jcp

PLUS:hp