NOUVELLES
08/03/2014 04:41 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Attentats en Irak: des attaques font au moins sept morts partout au pays

BAGDAD - Un kamikaze à bord d'un véhicule blindé de la police volé a franchi un point de contrôle de l'armée, en Irak, avant de faire sauter sa charge explosive, dans le cadre d'une série d'assauts donnés samedi à travers le pays. Ces attaques ont fait sept morts, ont annoncé les autorités.

L'attentat-suicide a eu lieu à Ramadi, la capitale provinciale de la province d'Anbar, où les forces de sécurité affrontent des insurgés ayant pris le contrôle de certaines sections de la ville à la fin décembre. Selon la police, des rebelles ont volé le véhicule blindé et l'on peint aux couleurs de l'armée pour tromper la vigilance des soldats.

L'explosion a aussi blessé 14 personnes, a précisé la police.

Ailleurs, samedi, une voiture piégée ciblant une rue commerçante bondée de Bagdad a fait six morts et 14 blessés. L'attaque a eu lieu dans le quartier de Qahira, dans le nord de la capitale.

À Bakouba, à 60 kilomètres au nord-est de là, un engin placé en bordure d'une route pour atteindre un véhicule militaire a tué un capitaine et blessé quatre soldats, ont mentionné les autorités.

Des sources médicales ont confirmé le bilan des victimes.

Après une légère accalmie à la suite des violences sectaires en 2008, les attaques et affrontements ont repris de plus belle depuis l'an dernier. Ces violences, avance l'ONU, auraient fait 8868 morts. Plus de 1400 auraient perdu la vie en janvier et février seulement, dit l'organisation internationale.

L'Irak doit tenir en avril ses premières élections parlementaires depuis le retrait des troupes américaines à la fin de 2011.

PLUS:pc